Île Saint-Quentin: les travaux d’aqueduc et d’égout prévus pour l’hiver 2020

Photo de Marie-Eve B. Alarie
Par Marie-Eve B. Alarie
Île Saint-Quentin: les travaux d’aqueduc et d’égout prévus pour l’hiver 2020
Ile St-Quentin (Photo : Photo archives - Marie-Eve Alarie)

Les travaux de construction de nouveaux réseaux d’eau potable et d’égout sur les îles Saint-Quentin et Saint-Christophe devraient débuter à l’hiver 2020.

La Ville de Trois-Rivières a adjugé, mardi soir, un contrat de 243 011$ à Pluritec pour la préparation des plans et devis, la demande d’autorisations et de permis requis, ainsi que la surveillance des travaux et (la mise en place) d’un poste de pompage.

En ce moment, on retrouve seulement un puits utilisé pour les besoins opérationnels, une conduite temporaire, ainsi qu’une fosse septique. Les installations actuelles freinent de nombreux projets de développement, tels que de d’éventuels agrandissements du Pavillon des baigneurs, du Pavillon Jacques-Cartier et de la Marina.

Les travaux seront réalisés en hiver puisque la nappe phréatique est très haute. Le tout a été pensé afin de ne pas perturber les activités estivales de l’île Saint-Quentin, également. Bien qu’une machinerie un peu plus sophistiquée devra être utilisée, le fait de réaliser les travaux en hiver ne viendrait pas compliquer leur réalisation.

«Avant de penser au contenu du plan directeur de l’île Saint-Quentin, il fallait installer les infrastructures d’aqueduc et d’égout. L’objectif était d’avoir une subvention. Pour l’instant, on le fait par nos propres moyens», précise le maire Jean Lamarche.

La subvention doit provenir d’un programme fédéral. Cependant, les processus ne permettent pas au gouvernement fédéral de verser une subvention directement au pallier municipal, de sorte que le tout doit transiter par le gouvernement provincial.

«Ça a toujours fonctionné comme ça, mais ça retarde l’acheminement de l’argent. Le processus s’avère plus long, notamment avec l’arrivée d’un nouveau gouvernement au pouvoir», note-t-il.

D’après Ghislain Lachance, directeur général adjoint et directeur des Travaux publics de la Ville de Trois-Rivières, le fait d’avoir des plans et devis complétés devraient faire en sorte que l’administration municipale soit plus prête à déposer une demande de subvention plus complète.

Le projet total des travaux d’aqueduc et d’égout est estimé à 3 millions $.

Partager cet article

1
Laisser un commentaire

avatar
1 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
0 Comment authors
Recent comment authors
  S'inscrire  
newest oldest most voted
Notifier de
trackback

[…] Les analyses préliminaires évaluaient les travaux à 3 M$. Cependant, lorsque le consultant a vu ce qu’il y avait à faire sur place à l’étape des plans et devis, la facture a augmenté. […]