Île Saint-Quentin: l’accès sera gratuit cet hiver

Par marie_eve_alarie
Île Saint-Quentin: l’accès sera gratuit cet hiver
L'île Saint-Quentin a connu un fort achalandage à l'hiver 2021. (Photo : (Photo archives - L'Hebdo Journal))

L’accès à l’île Saint-Quentin sera entièrement gratuit pour un deuxième hiver consécutif. Le Fonds COVID-19 viendra absorber les coûts.

Le règlement voté mardi soir établit une nouvelle tarification hivernale à l’île Saint-Quentin. Rappelons qu’un avis de motion présenté le 28 septembre proposait, dès cet hiver, d’ajouter un tarif de 2$ de l’heure pour chaque véhicule qui souhaite se stationner sur l’île, jusqu’à un maximum de 10$ pour une journée entière, mais les frais d’entrée par personne seraient abolis. Finalement, le maximum quotidien sera de 8$ lorsque le règlement sera modifié au terme de l’hiver.

« Le règlement ne parlera plus de tarif par individu. On décrète un tarif pour le stationnement sur l’île, mais du 1er novembre 2021 au 30 avril 2022, l’accès sera gratuit », précise le maire Jean Lamarche.

L’horodateur visant à établir un tarif par véhicule sera mis en place cet hiver, mais entrera en fonction ultérieurement.

Le projet de tarification au véhicule serait facilité par l’installation d’un horodateur muni d’un lecteur de plaques numérique. Ce lecteur permettrait de récolter des données concernant l’origine des visiteurs. Ultimement, ces données pourraient contribuer à mettre en place des avantages pour les résidents de Trois-Rivières qui souhaitent accéder à l’île Saint-Quentin. L’objectif poursuivi est également de limiter le nombre de voitures sur le site et de contrôles les espaces utilisés pour le stationnement.

La mise en place de l’horodateur engendrera aussi des économies sur le service de guérite. L’installation d’un tel système de contrôle et de la base de données représente un investissement de 80 000$.

« Je trouve qu’on va dans le bon sens, ajoute M. Lamarche. On a eu plusieurs rencontres de travail et d’autres rencontres plus formelles. Je pense que d’arriver à ce point, on est allé chercher l’élaboration d’un règlement qui se tient à partir des préoccupations de chacun. Ça permet aussi de conserver le statut commercial de l’île Saint-Quentin. »

La conseillère municipale du district des Carrefours, Valérie Renaud-Martin, a demandé le vote et s’est opposée au projet de règlement. Pas pour le principe de gratuité, mais plutôt parce qu’elle considère qu’il faudrait d’abord améliorer le transport actif et collectif avant de proposer une tarification pour les véhicules. Mme Renaud-Martin précise qu’elle craint que ce type de tarification vienne favoriser une certaine clientèle au détriment d’une clientèle plus défavorisée.

L’accessibilité à l’île Saint-Quentin pour tous continue de préoccuper les conseillers. En ce sens, la Ville évalue la possibilité d’instaurer un projet-pilote de navettes. « Le projet de navette ne peut pas être inscrit dans un règlement comme celui de ce soir, mais il a été bien entendu et on pourrait travailler à différents scénarios. Les gens de l’organisationnel ont commencé à travailler sur des budgets », précise M. Lamarche.

Le conseiller du district des Estacades et président du conseil d’administration de la Corporation de l’île Saint-Quentin, Pierre-Luc Fortin, se réjouit de la décision, mais souligne que « la gratuité ne se calcule pas juste par des pertes de revenus ». « La hausse de l’achalandage va entraîner un peu plus de dépenses pour l’entretien. La gratuité ne rend pas non plus l’île Saint-Quentin plus accessible pour ceux qui ne disposent pas d’une voiture », note-t-il.

 

 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires