IDE Trois-Rivières mise sur le développement durable

Photo de Audrey Leblanc
Par Audrey Leblanc
IDE Trois-Rivières mise sur le développement durable
Le directeur général d'IDE Trois-Rivières, Mario De Tilly. (Photo : Audrey Leblanc)

Innovation et Développement économique (IDE) Trois-Rivières travaille à la réalisation d’un nouveau plan stratégique axé sur le développement durable. Ce document de travail contiendra les grandes orientations qui guideront les actions posées au cours des prochaines années.  

Il s’agit du deuxième plan stratégique de l’organisation. Le premier renfermait des objectifs à atteindre de 2016 à 2020. Mais comme ceux-ci sont déjà tous atteints, IDE a choisi de ne pas attendre l’an prochain avant recommencer l’exercice.

«Notre objectif est de déposer le plan stratégique au conseil d’administration et au conseil municipal à la fin de l’année, indique le directeur général d’IDE Trois-Rivières, Mario De Tilly. On veut faire de Trois-Rivières une ville axée sur l’éconologie, c’est-à-dire du développement économique qui tient compte de l’écologie.»

«On veut avoir une empreinte carbone la plus légère possible, ajoute ce dernier. Le rêve, c’est qu’on puisse un jour être une ville verte. Évidemment, on ne fait pas ça en claquant des doigts, mais on va essayer le plus possible de travailler sur la séquestration des gaz à effet de serre. L’idée, c’est d’être capable de faire du contrepoids en égard de ce qu’on émet comme société.»

Mais pour y parvenir, M. De Tilly croit que les citoyens de Trois-Rivières devront aussi faire leur part. «On est prêt à faire beaucoup et nos industriels aussi, mais il faut que la population veuille aussi en faire beaucoup», dit-il.

Le directeur général d’IDE précise qu’une des particularités de ce nouveau plan stratégique est la consultation des citoyens. «On va consulter non seulement nos partenaires, mais aussi la population, mentionne M. De Tilly. C’est la première fois que ça va se faire. On mise beaucoup sur le développement durable, alors c’est naturel de prendre le pouls de la population pour en arriver à une acceptabilité sociale.» Du plan stratégique découlera un plan d’action par année.

Une zone innovante

Par ailleurs, IDE Trois-Rivières travaille à l’élaboration d’une zone innovante à la demande du ministre Jean Boulet. Les détails de ce projet sont pour le moment confidentiels, mais on sait que l’Université du Québec à Trois-Rivières (UQTR) y joue un rôle majeur.

«C’est un projet qui me stimule au plus haut point, confie M. De Tilly. C’est l’un des projets les plus stimulants sur lesquels j’ai eu à travailler et ça fait plus de 36 ans que je suis dans le monde du développement économique.»

«C’est un projet qui ne pourrait pas se faire sans l’apport de notre université, ajoute ce dernier. C’est un acteur majeur. Les régions du monde qui ont connu de forts développements ont toutes ce point en commun : celui d’avoir eu une université sur leur territoire qui servait de pierre d’assise. C’est ce qu’on veut faire ici.»

En plus de l’UQTR, les établissements d’enseignement collégial du territoire sont mis à contribution pour dessiner ce que pourrait être la zone innovante de Trois-Rivières. «C’est une œuvre collective. Il y a des pistes qui sont en train de s’explorer», conclut Mario De Tilly.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Notifier de