Herbe à poux: c’est le temps d’arracher!

Par superadmin
Herbe à poux: c’est le temps d’arracher!
Sous le thème de «Cet été

ALLERGIES.La Direction de santé publique de la Mauricie et du Centre-du-Québec invite la population à arracher l’herbe à poux dès maintenant. Cette action est la meilleure façon de réduire les symptômes d’allergies provoqués par le pollen de l’herbe à poux chez certaines personnes.

Mentionnons qu’en 2008, en Mauricie et au Centre-du-Québec, 14% de la population souffrait d’une allergie au pollen, ce qui représente près de 70 000 personnes.

Quels sont les effets de l’herbe à poux sur la santé?

Le pollen de l’herbe à poux entraîne diférents symptômes chez les personnes allergiques:

– éternuements répétés;

– nez bouché, qui coule, qui pique;

– larmes aux yeux, picotement ou sensation de brûlure aux yeux;

– toux

– crises d’asthme.

Ces manifestations affectent leur qualité de vie puisqu’elles développent de la fatigue, de l’irritabilité, des problèmes de concentration, des troubles du sommeil et même des symptômes dépressifs. Leur travail, leurs activités sportives, leur vie sociale et leurs loisirs peuvent être grandement affectés.

Comment peut-on se protéger lorsqu’on est allergique?

– Apprenez à reconnaître la plante et arrachez-la s’il y en a dans le voisinage. Pour l’arrachage, portez un masque d’août à octobre;

– Réduisez le temps passé à l’extérieur par temps chaud, sec et venteux. Profitez des activités extérieures après la pluie;

– Évitez de fréquenter les lieux infestés par l’herbe à poux. On la retrouve fréquemment sur des terrains contenant peu de végétation, piétinés de façon intense, peu entretenus ou dont le sol a été remué récemment;

– Évitez de tondre vous-même le gazon ou la pelouse ou de ramasser les feuilles. Évitez d’étendre les vêtements pour les faire sécher à l’extérieur d’août à octobre;

– Fermez les fenêtres de la maison et de la voiture pour empêcher le pollen d’y entrer. Installez et utilisez un système de ventilation avec un filtre à air (purificateur d’air) ou utilisez un système de climatisation;

– Évitez le contact avec d’autres irritants, qui peuvent amplifier les symptômes d’allergies, comme la fumée de cigarette ou de feu de bois, ainsi que les moisissures;

– Pour réduire les symptômes de l’allergie au pollen de l’herbe à poux, vous pouvez vous procurer un antihistaminique offert en vente libre.

Si vos symptômes persistent et vous nuisent, ou si vous tolérez mal les effets secondaires des médicaments, n’hésitez pas à consulter votre médecin. Vous pourriez recourir à ce qu’on appelle la «désensibilisation», qui a pour but de diminuer, voire soulager complètement, les symptômes d’allergies.

Les actions à prendre pour contrôler l’herbe à poux

Apprenez à reconnaître l’herbe à poux. Vous pouvez la toucher sans danger. Ses feuilles vert-gris sont très découpées. Ses fleurs, vert-jaune, sont regroupées en épis au sommet des tiges.

Pour les propriétaires de petits terrains, arrachez manuellement et jetez les plants avant la fin juillet. Pour les propriétaires de grands terrains, il vous faut tondre ou faucher les plants à deux moments, soit à la mi-juillet et à la mi-août. Améliorez la qualité du sol et plantez des espèces végétales bien adaptées aux caractéristiques du terrain, ou semez simplement du trèfle.

Si vous remarquez la présence d’herbe à poux dans des lieux publics (ex. : parcs, bords des routes et des pistes cyclables), avisez votre municipalité.

Pour plus d’information, consultez la section «Herbe à poux» sur le site l’Agence de la santé et des services sociaux de la Mauricie et du Centre-du-Québec : www.agencesss04.qc.ca/sante-publique/direction-de-sante-publique/directeur.html#977.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Notifier de