GP3R: la passion de Gabriel Boisvert

Par superadmin
GP3R: la passion de Gabriel Boisvert

GP3R.            Ce week-end, Gabriel Boisvert aura la chance de réaliser un de ses rêves en coursant chez lui, au Grand Prix de Trois-Rivières (GP3R). Laissez-moi vous raconter l’histoire d’un jeune homme passionné de sport motorisé…

«La passion pour la course m’a été transmise très jeune. C’est grâce à mon père, Yves Boisvert, qui a coursé en moto pratiquement toute sa vie. Il a lui aussi été initié à la course de moto par son père, Gilles Boisvert, qui possédait une Norton 750 Commando et de plus, était jockey à l’Hippodrome de Trois-Rivières pendant des années», confie-t-il.

Gabriel Boisvert a ensuite bénéficié du support de sa mère et des gens qui croyaient en lui, dont sa grand-mère Françoise et la famille Dumoulin, bien connue dans le domaine des courses à Trois-Rivières.»

«J’ai assisté à pratiquement tous les Grand Prix de Trois-Rivières depuis mes onze mois. Ma mère, Dominique Laplante, m’y amenait pour me permettre de voir mon parrain Jean-Francois (Dumoulin) et Louis-Philippe y performer. Les deux croyaient en moi et ont toujours contribué à alimenter ma passion», explique-t-il.

«Louis-Philippe (Dumoulin) m’a offert mes premières motos pour m’aider à réaliser mon rêve. À l’anniversaire de mes deux ans, avec une Honda z50, la passion coulait déjà dans mes veines, et quelques années plus tard, avec une Suzuki Jr50 1992. Mon parrain Jean-François a quant à lui été mon premier partenaire financier et m’a offert mes premiers habits de course», se souvient-il.

Les Dumoulin ont toujours présents pour le soutenir dans ses projets de course et autres. Ces mois d’expérience en piste ont confirmé sa décision de prendre part à la compétition. Après avoir surmonté des ennuis mécaniques, c’est sur la troisième marche du podium qu’il est monté, au Motodrome de Saint-Marcel, en 2009.

«C’est une discipline qui m’aide dans mes études. Il faut de la détermination, de la constance et de la ténacité pour atteindre ses objectifs, ainsi que la gestion de l’équilibre entre les études et la compétition.»

«Au début de l’hiver 2016, j’ai décidé de revenir aux courses de motos. Mon père et moi avons pris la décision de faire la saison complète de courses sur glace organisée par Eskape Québec (eskape.ca). Maman, ma sœur Romy et grand-papa André sont toujours présents pour m’encourager», ajoute-t-il.

Sa moto Honda CRF250x (2004) et sa Kawasaki KX 100 (2008) ont a été inscrites dans deux catégories : «Débutant» et «Relève».

Résultats :

• Deuxième position, à deux reprises, dans la catégorie «Relève»

• Participation en finale, une semaine plus tard, dans la catégorie «Débutant»

• Au championnat: Deuxième place en catégorie «Relève» cette année

Il sera de nouveau en piste au GP3R et au Motodrome de Saint-Marcel dans le cadre du Fooligan Derby. Nul ne doute que le jeune athlète voudra bien faire, chez lui ce week-end, au Grand Prix de Trois-Rivières. (JC / Source : Jessica Ménard)

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires