GoChapp, un nouveau taxi local

Photo de Jonathan Cossette
Par Jonathan Cossette
GoChapp, un nouveau taxi local

Une nouvelle application de taxi voit le jour au Québec, en passant par Trois-Rivières. Malgré la pandémie actuelle, GoChapp entend offrir un service routier avec des chauffeurs équipés pour permettre aux usagers de se déplacer en toute sécurité en protégeant la santé de tous.

GoChapp vient s’ajouter à l’offre actuelle pour les déplacements essentiels.

«Nous sommes présentement en recrutement de chauffeurs partout au Québec. À la suite de l’entrée en vigueur de la loi québécoise du transport rémunéré de personnes par automobile, le 10 octobre dernier, il est plus accessible que jamais de devenir chauffeur. Notre plateforme va être disponible 24 heures sur 24 alors on cherche autant des chauffeurs disponibles de jour que de nuit. On veut ouvrir nos portes à tout le monde, que ce soit des travailleurs autonomes ou des chauffeurs qui sont déjà actifs dans d’autres services, ou encore même des propriétaires de taxi. On veut vraiment diversifier la clientèle», confie Jules Tiemoko, cofondateur de GoChapp.

«Le principe est simple: le chauffeur se connecte sur l’application, ce qui le rend disponible. Le passager, lui, se rend sur l’application. Dès son inscription, il sera géocalisé. La plateforme va chercher un chauffeur le plus près dans un rayon de 5 km, et ensuite s’élargir. On veut le maximum de proximité possible pour offrir un service efficace. Dès que le chauffeur aura accepté, vous commencerez à recevoir des alertes de sa position. Dès que le client entre l’adresse, il reçoit aussi une estimation des coûts pour son transport.»

Tous les chauffeurs doivent répondre aux critères émis par la Société de l’assurance automobile du Québec (SAAQ), incluant une vérification de l’identité, du permis de conduire et des antécédents judiciaires.

Et pourquoi GoChapp? L’expression «chap» signifie «rapide» en nouchi, une forme d’argot présente en Côte d’Ivoire, le pays d’origine de ses fondateurs, Jules et Hyacinthe. «Ladite application permettra aux chauffeurs de débourser cinq fois moins de commissions (5%) qu’avec les applications existantes. Les passagers peuvent se déplacer en toute quiétude en sachant que leur chauffeur sera rémunéré justement et qu’ils soutiennent une entreprise québécoise en ces temps plus difficiles pour l’économie locale», ajoute-t-il.

Il est possible pour les clients d’ajouter jusqu’à cinq amis sur leur liste de contacts d’urgence. Ces contacts peuvent alors recevoir via messagerie un lien permettant de suivre en temps réel le trajet emprunté. Il est également possible de réserver une course pour un autre passager. Par exemple, un parent pris au travail peut réserver un déplacement pour son enfant de l’école jusqu’à la maison. Il pourra alors suivre le trajet emprunté via son appareil.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
1 Commentaire
plus ancien
plus récent plus voté
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Omar Berri
Omar Berri
1 mois

Si le gouvernement à mis en place la loi 17 sur le transport rémunéré de personnes c’est pour bien organiser et encadrer cette industrie si les chauffeurs sont soumis à la loi et autoriser par la saaq c’est aussi pour les répartiteurs et les répondants eux aussi sont soumis à la loi ce n’est pas n’importe qui qui a une aplication est autorisé à faire la répartition ou être répondants. Je demande au responsable de cette entreprise de faire ces devoirs avant que sa soit trop tard a écrire ces lignes il est illégal.