Gilles Brodeur: la démocratie directe du Parti libre

Par marie_eve_alarie
Gilles Brodeur: la démocratie directe du Parti libre
Gilles Brodeur, candidat du Parti libre du Canada dans la circonscription de Trois-Rivières. (Photo : courtoisie)

Gilles Brodeur a décidé de se lancer dans la campagne électorale fédérale sous les couleurs du Parti libre du Canada.  L’idée de démocratie directe du Parti libre du Canada et l’idée d’impliquer les gens dans le processus d’amélioration continue sur le plan local m’ont interpellé », souligne-t-il.

Gilles Brodeur a vécu son adolescence à Trois-Rivières et y a fréquenté le Cégep. Après une carrière qui l’a amené à l’international, il est revenu au Québec il y a sept ans, où il travaille chez Hydro-Québec.

« J’ai un fort intérêt pour la politique depuis 2016, plus précisément depuis l’élection de Donald Trump et le scandale Facebook – Cambridge Analytica, confie le candidat. Le Parti libre prône une démocratie directe et donne la priorités aux enfants, parce qu’au final, on fait ça pour eux. Je pense beaucoup à la prochaine  génération. En ce moment, c’est la pire période du siècle au niveau social. »

Le candidat mentionne qu’avec les technologies rendues plus accessibles dans le contexte de télétravail, il serait possible de tenir des microréférendums à distance ou de petites consultations publiques sur de plus petites questions afin d’avoir le pouls de la population plus qu’une fois aux quatre ans.

La lutte contre la pénurie de main-d’œuvre et le lancement d’une enquête nationale indépendante sur la gestion de la pandémie figurent dans la plateforme du parti.

S’il est élu, M. Brodeur s’engage également à travailler à la mise en place d’un guichet unique pour dénoncer des fraudes reliées au passeport vaccinal.

« On n’a pas de données précises là-dessus, car s’il y a des plaintes, c’est géré par des services de police locaux. Il faudrait un guichet unique pour avoir une idée plus nette du nombre de fraudes et rendre anonymes les dénonciations de fraude au passeport vaccinal », note-t-il.

« Je me lance en politique avec mon coeur. Le coeur est d’ailleurs au centre de notre parti. Les politiciens parlent beaucoup à la tête et au portefeuille des électeurs. Je pense que les Canadiens ont besoin de se faire parler au coeur et de se faire réellement écouter. Je veux représenter dignement les citoyens et les impliquer dans un processus d’amélioration continue. En ce moment, avec les débats autour de la pandémie, j’ai l’impression qu’on revit une sorte de ségrégation. Il y a quelque chose de dangereux -là-dedans. Beaucoup de défis nous attendent », poursuit Gilles Brodeur.

Autres engagements

  • Faire une révision plus ciblée de la PCRE et aider les gens encore fortement affectés par la pandémie à réorienter leur carrière
  • Mettre en place un guichet unique pour dénoncer des fraudes reliées au passeport vaccinal
  • Interpeller le CRTC sur la notion de neutralité du net
Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires