François Pratte et Simon Kean de retour sur le ring

Photo de Jonathan Cossette
Par Jonathan Cossette
François Pratte et Simon Kean de retour sur le ring

Le boxeur trifluvien François Pratte, qui a vu son dernier combat écourté au premier round en raison d’une blessure de son adversaire, sera de retour sur le ring le 16 mars prochain. Il s’agira pour lui d’un premier combat de huit rounds en carrière. Le Trifluvien Simon Kean sera quant à lui la tête d’affiche du deuxième gala, soit celui présenté en soirée.

Confronté au Mexicain Sergio Silva (6-1-0, 2 K.-O.), le «Prattyboy (8-0-0)» a vu son dernier combat s’arrêter après seulement 1 minute et 40 secondes alors que les deux athlètes se sont cognés solidement la tête. Le médecin, en raison d’une sérieuse coupure sur le côté gauche de la tête de Silva, a choisi de stopper l’affrontement.

Le Trifluvien n’aura pas à attendre longtemps avant de revoir l’action, car Eye of the Tiger Management a annoncé, ce midi, qu’il allait organiser deux galas dans la même journée du 16 mars en direct du Casino de Montréal. Arslanbek Makhmudov sera en vedette lors du combat principal du gala présenté à 12h30, tandis que Simon Kean occupera le même rôle lors du gala du soir prévu pour 19h.

«Je ne sais pas encore si je vais me battre en après-midi ou en soirée, mais j’ai hâte», de lancer François Pratte. «On continue de se préparer et ça regarde bien! On monte de niveau, alors ce sera plus dur côté préparation. Par contre, c’est comme si j’avais eu un long camp d’entraînement de mon côté, car mon dernier combat n’en était pratiquement pas un.»

Alors que son dernier duel devait en être un de six rounds, son combat du 16 mars en sera un huit rounds. «On va être prêt, c’est certain! Je vais devoir prendre plus mon temps. Je suis quelqu’un de très endurant, alors ça devrait bien aller. Ça va être une autre game et on va s’y adapter!»

Si vous croyez que la vie d’un boxeur n’est pas reposante sur le ring, elle ne l’est pas nécessaire plus hors du ring.

«Je m’entraîne tous les jours, matins et soirs, en plus de mon travail. Ça va bien! On s’entraîne chez Athlétik  avec Alexandre Leduc, au Séminaire (Saint-Joseph), et avec Jimmy Boisvert du Club de boxe Performance. Oui, il faut être motivé à suivre une diète, s’entrainer et perdre du poids, mais c’est ma passion, alors ça va de soi maintenant!», conclut-il.

Simon Kean en soirée

Un autre boxeur trifluvien, Simon Kean, sera du combat tête d’affiche lors du deuxième gala, celui-là présenté en soirée. Son dernier combat s’était soldé par un revers face à Dillon Carman. Il aura donc l’occasion de renouer avec l’action avant d’espérer avoir un combat revanche face à l’Ontarien, si combat revanche il y a…

«Je vais affronter Rogelio Omar Rossi (20-7-1, 13 K.-O.) que j’ai déjà vu boxer. Il est bon! C’est un cogneur dangereux et un grand gaucher de 6 »6. Il n’y a rien d’officiel avec Dillon Carman, alors il n’est pas du tout question de combat préparatoire. C’est un combat qui fait progresser ma carrière. C’est mon retour dans le ring!», a-t-il confié.

«Je ne change rien dans ma préparation. Face à Carman, ce n’est pas que je n’étais pas bien préparé, mais j’ai sous-estimé mon adversaire. Je vais changer quelques petites choses au point de vue psychologique. Au point de vue technique, je vais aussi peaufiner quelques petits trucs, mais pas tant. Je vais continuer à faire du bon travail.»

Et le 16 mars, comment se sentira-t-il à son arrivée dans le ring?

«Je serai affamé comme un grizzly!», a-t-il lancé.

 

 

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Notifier de