Formule 1600 Pro Am: Le Trifluvien Martin Brousseau l’emporte

Photo de jcossette
Par jcossette
Formule 1600 Pro Am: Le Trifluvien Martin Brousseau l’emporte
Le Trifluvien Martin Brousseau n'a pas seulement remporté la classe Pro-Am, mais il s'est battu avec les voitures PRO devant. (Photo : Marie-Eve Alarie - Hebdo Journal)

Le moment de vérité avait lieu en soirée au Grand Prix de Trois-Rivières avec les premières courses officielles, soit la Canadian touring car championship (CTCC), la Formule 1600 et la Super Production Challenge.

Formule 1600

En Formule 1600, pas moins de 16 pilotes participent au GP3R 2021, répartis dans deux catégories de moteurs différentes, soit PRO (8 pilotes) et PRO AM (8 pilotes).

Partant en pole position, Nick Gilkes a rapidement imposé son rythme devant Jacob Moreau et Marc-Antoine Cardin. Chez les Pro-Am, le Trifluvien Martin Brousseau roulait 5e. On surveillait Didier Schraenen (PRO) puisque le vétéran occupe le 3e rang des podiums à Trois-Rivières avec 19 podiums, soit 4 de moins que Le Doc Hébert et Marc-Antoine Camirand. Il a été contraint à l’abandon au 4e tour.

Au 10e tour, Cardin a dû laisser sa place à Jean-Christophe Trahan, tandis que Brousseau glissait 7e. Trahan ne s’est pas arrêté là, lui qui s’est payé Moreau au 15e tour, tandis que Brousseau remontait en 4e place. Gilkes l’a finalement emporté devant Trahan et Moreau.

Le Trifluvien Brousseau a quant à lui gagné chez les Pro Am. Martin Janson est monté sur la 2e marche du podium devant Mario Dufour. « C’était extrêmement physique et je n’avais pas coursé depuis deux ans. C’était vraiment une bonne course et j’ai réussi à me battre contre les voitures PRO en plus », a-t-il lancé.

« C’est mon grand prix, dans ma ville, alors c’est sûr que c’est le fun. À ma dernière course, j’avais terminé la journée à l’hôpital alors bien content de terminer sur le podium. (…) On a la chance de pratiquer un sport qui ne nous permet pas de penser, alors ce n’est qu’en croisant le fil d’arrivée que j’ai levé les yeux vers ma famille dans l’estrade devant. Ça m’a fait de quoi au cœur et j’avais les yeux en eau, je vous dirais. »

Les pilotes de Formule 1600 seront de retour en piste samedi, à 15h15.

CTCC

Pour ce qui est de l’épreuve de CTCC, on retrouvait neuf voitures dans trois catégories différentes. Benoit Bergeron (GTS2) a rapidement pris les commandes de la piste devant Martin Harvey (GTS2), de Berthierville, et Mario Guérin (GTS2).

Il n’a jamais été embêté par la suite, l’emportant devant Harvey. Roulant en 2e place, Guérin a été contraint à l’abandon au 13e tour. Tom Kwok (TCR) en a donc profité pour se hisser 3e. « Je suis content de revenir et je course ici depuis plusieurs années, anciennement avec Porsche Canada. On a toujours eu de bonnes positions et je suis content de finir deuxième, entre deux Ferrari », a commenté M. Harvey.

Dans la catégorie TCR, les frères Tom et Gary Kwok ont été dominants et se sont offert toute une fin de course. De Bécancour, Jocelyn Le Doc Hébert était en route vers son 24e podium à Trois-Rivières, mais il a dû abandonner au 20e tour, ouvrant la porte à Louis Montour (3e place).

Finalement, seulement deux pilotes participaient en GTS1. Michel Sallenbach a devancé Samuel Laquerre au fil d’arrivée. « Ce fut une très belle course et il faisait très chaud. La voiture allait bien et c’était impossible de rattraper Michel. Je suis très content de la voiture préparée par l’équipe de Jocelyn Hébert. Ça faisait 7 ans que je n’avais pas coursé avec eux », a-t-il confié.

Les pilotes seront de retour en piste samedi, à 10h55.

Olivier Bédard signe son 15e podium.

Super production challenge

En Super production challenge, Olivier Bédard a réussi un sans-faute lors de la course de fin de soirée pour l’emporter devant Marc Héroux et Éric Hochgeschurz. Bédard rejoint donc Andrew Ranger au 5e rang des podiums à Trois-Rivières avec 15. Le Trifluvien Jimmy Brière terminait 4e.

Benjamin Distaulo s’est payé une violente sortie de piste dans les pneus au 15e tour, ce qui a mis fin aux hostilités.

Du côté de la catégorie Production, Nelson Chan a coiffé Yannick Lupien et Paul Gravel au drapeau à damier.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires