Le football a changé sa vie

Le football a changé sa vie
Raphaël Bordeleau est étudiant au Séminaire Saint-Joseph et porte les couleurs de l'équipe de football du Vert et Or. Photo Pier-Olivier Gagnon

TÉMOIGNAGE. C’est facile, lorsqu’on éprouve des difficultés à l’école, d’abandonner et de laisser le destin diriger sa vie. Raphaël Bordeleau, âgé de 16 ans, a refusé d’emprunter cette voie plus jeune et aujourd’hui, il peut être fier de son cheminement.

Raphaël Bordeleau porte fièrement les couleurs du Vert et Or du Séminaire Saint-Joseph en tant que plaqueur défensif et capitaine de la défensive dans le niveau juvénile. Au primaire, il éprouvait des difficultés à l’école. Malgré tout, il a décidé de persévérer et de devenir un véritable modèle de réussite. Il s’est montré déterminé à apprendre, à s’améliorer et, ultimement, à réussir.

Le football a fait une grande différence dans son parcours. Ce sport lui a permis de développer de nouvelles aptitudes et, ainsi, de changer la suite de son cheminement académique.

Lors de son passage à l’école primaire de Louiseville, il a joint les rangs des Cowboys, l’équipe de football de son école. «Je n’aimais pas vraiment l’école et j’avais de la difficulté.  J’ai essayé plusieurs sports, mais je trouvais que je n’avais pas ma place. J’ai finalement décidé d’essayer le football, le sport que mon père pratiquait quand il était jeune», raconte-t-il.

C’est l’entraîneuse des Cowboys et enseignante Julie Bergeron qui l’a approché pour faire partie de l’équipe.

«J’ai fait le camp, ensuite une première saison et j’ai bien aimé ça. On était une équipe très disciplinée. Aujourd’hui, c’est un peu à cause du football que j’ai continué mon secondaire. Ce sport a joué un rôle important dans ma vie. Il a vraiment permis d’améliorer mon organisation, ma discipline et ma concentration aussi», confie Raphaël Bordeleau en partageant fièrement toute cette motivation qui l’a amené à se dépasser.

Niveau secondaire

À son arrivée au Séminaire Saint-Joseph, Raphaël est entré dans le programme Fusion, fraîchement lancé, qui permet d’offrir des conditions gagnantes pour la réussite d’un élève qui éprouve des difficultés scolaires. Ce programme offre des classes avec moins d’élèves et un seul enseignant pour plusieurs matières. Il favorise notamment l’intégration des outils technologiques d’aide à l’apprentissage et le développement de nouvelles stratégies d’apprentissage.

«Au début, je travaillais gros et je voulais réussir, mais les notes ne suivaient pas. J’ai vraiment progressé et bûché. J’ai été dans ce programme jusqu’en secondaire trois. Après, j’ai été transféré en régulier où ça va bien actuellement», ajoute l’athlète.

C’est d’ailleurs dans le cadre de ce programme spécialisé que l’établissement scolaire a rapidement fait comprendre aux parents que la progression et le développement du cheminement scolaire de Raphaël passeraient d’abord et avant tout par sa passion pour le football.

Raphaël Bordeleau est étudiant au Séminaire Saint-Joseph et porte les couleurs de l’équipe de football du Vert et Or. Photo Pier-Olivier Gagnon

Vert et Or

Ses performances étincelantes lui ont également valu le titre de joueur de la semaine dans le Réseau du sport étudiant du Québec (RSEQ) vers la fin de la dernière année.

D’autre part, son parcours dans le football a incité son frère Alexis à aimer et pratiquer le même sport que lui et à en tirer autant de positif. Ce dernier évolue pour la même école dans la catégorie benjamin.

L’année 2017 fut très spéciale pour cette famille de Louiseville alors que les deux frères Bordeleau se sont rendus à l’évènement du Bol d’Or dans leur catégorie respective l’automne dernier. Le plus jeune a pu savourer la victoire alors que Raphaël a essuyé un revers avec son équipe devant les Scorpions de l’école secondaire Armand-Corbeil de Terrebonne.

Avenir

Raphaël Bordeleau se tourne maintenant vers l’avenir avec optimisme. Grâce à ses performances académiques et sportives, Raphaël a déjà reçu de nombreuses invitations pour joindre les rangs de plusieurs équipes de football de niveau collégial.

Apprécié de ses coéquipiers, encouragé par ses enseignants et ses parents et fier de sa réussite, il consacrera tous ses efforts pour faire carrière un jour dans les services d’urgence, soit comme policier ou ambulancier, tout en continuant de pratiquer sa plus grande passion, le football. Sa ténacité, sa détermination et son courage lui permettront sans doute d’atteindre ses nouveaux objectifs.

 

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Notifier de