Fonds de 1,1 M$ d’IDÉ: déjà une centaine de demandes

Photo de Marie-Eve B. Alarie
Par Marie-Eve B. Alarie
Fonds de 1,1 M$ d’IDÉ: déjà une centaine de demandes
Jean Lamarche, maire de Trois-Rivières, et Mario de Tilly, directeur général d'IDÉ Trois-Rivières (Photo : Facebook - Ville de Trois-Rivières)

Depuis la mise en place des deux fonds totalisant 1,1 M$ pour soutenir les entrepreneurs affectés par les contrecoups de la crise de la COVID-19, Innovation et Développement économique (IDÉ) a reçu plus d’une centaine de demandes pour des prêts ou des subventions.

Déjà, 10 projets analysés pourront être supportés dès qu’ils seront approuvés par la Ville et 10 autres sont présentement en analyse. Toutes les entreprises trifluviennes qui ont demandé de l’aide ont été contactées ou le seront prochainement.

«Compte tenu de l’importance de la crise, on voit que la somme de 1,1 M$ est dérisoire. On travaille à réaffecter plus d’argent dans ces fonds, surtout que beaucoup de prospections internationales ne seront pas réalisées dans les prochains mois.. On travaille également en collaboration avec le Ministère de l’Économie et de l’Innovation du Québec pour bonifier les fonds. On espère disposer d’une enveloppe de 4 M$ sous peu. Ça nous donnera une bonne marge de manœuvre», explique Mario de Tilly, directeur général d’IDÉ Trois-Rivières.

M. de Tilly confirme également que les cinq employés de l’organisation qui ont été contaminés par la COVID-19 sont aujourd’hui tous considérés comme guéris.

De ce fait, une vingtaine de personnes sont attitrées au support des entreprises qui en ont besoin. Deux employés de la Ville joindront aussi l’équipe  pour faire des appels auprès des différentes industries pour leur expliquer l’aide disponible.

Rappelons que le premier appel de projets pour en bénéficier se termine ce vendredi 3 avril.

Depuis lundi, IDÉ facilite également le jumelage entre les chercheurs d’emplois et les entreprises qui ont un besoin criant de main-d’œuvre en publiant les offres d’emploi sur son site Internet.

Les aménagements transitoires reportés

Autre effet direct de la crise : le projet d’aménagements transitoires au centre-ville et dans le Bas-du-Cap ont été reportés à 2021. Les mesures de distanciation, arrêt des activités de construction, la fermeture de commerces et la difficulté d’approvisionnement sont au nombre des causes qui justifient la décision.

La Ville promet un projet bonifié pour la saison estivale 2021.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Notifier de