Florence Brunelle remporte deux médailles d’argent aux mondiaux juniors

Sportcom - Luc Turgeon
Florence Brunelle remporte deux médailles d’argent aux mondiaux juniors
Florence Brunelle (Photo : Photo courtoisie – Facebook – Olympic Oval Calgary)

La patineuse de vitesse sur courte piste Florence Brunelle a prouvé une fois de plus qu’elle sera à surveiller sur la scène internationale au cours des prochaines années. Elle a remporté deux médailles d’argent aux Championnats du monde juniors de Bormio, samedi, en Italie.

Brunelle participe aux premiers mondiaux juniors de sa carrière et revient tout juste des Jeux olympiques de la jeunesse, où elle a gagné deux médailles de bronze, la semaine dernière.

Samedi, la Trifluvienne est d’abord montée sur la deuxième marche du podium au 1500 m grâce à un chrono de 2 min 38,507 s, à 0,215 seconde de la gagnante sud-coréenne, Geonhee Kim. Peu de temps après cette performance, Florence Brunelle a mis la main sur sa deuxième médaille d’argent lors du 500 m en affichant un temps de 44,383 s. La Néerlandaise Xandra Verlzeboer l’a devancée par 0,459 seconde.

La Québécoise a été la seule compétitrice de la journée à gagner deux médailles. « Je ne m’attendais pas à ça, mais j’étais prête mentalement et physiquement à aller me battre dans mes courses et ç’a donné un bon résultat », a-t-elle déclaré.

À son avis, son séjour à Lausanne pour les Jeux olympiques de la jeunesse l’a grandement aidée dans sa préparation pour les mondiaux juniors, autant sur le plan personnel que pour en apprendre sur les autres compétitrices. « C’était la première fois que je mettais les pieds dans une grosse compétition comme ça et ça m’a donné de l’expérience sur la scène internationale. Je pense que j’étais plus à l’aise aujourd’hui (samedi) et prête pour les courses », a analysé la patineuse de 16 ans.

Florence Brunelle ne s’était pas fixé d’attentes avant de partir pour les Jeux olympiques de la jeunesse et les Championnats du monde juniors. Elle tenait simplement à profiter de ces deux événements pour en connaître davantage sur ses forces et ses faiblesses. « Ça va m’aider pour savoir sur quoi je vais devoir travailler pour connaître du succès à l’international au cours des prochaines années. »

Consciente qu’elle est en train de se faire un nom dans le monde du patinage de vitesse courte piste, Brunelle assure qu’elle n’y voit pas de pression supplémentaire. « C’est très agréable, mais je vais continuer de courser pour moi. Une nouvelle réputation ne veut pas nécessairement dire que je vais vouloir prouver quelque chose aux autres. »

Également en action samedi, Mégan Boudrias, de Repentigny, a été stoppée en demi-finale du 1500 m et s’est classée 15e, suivie de près par Léa Chamberland-Dostie, de Trois-Rivières, qui a terminé 16e. Au 500 m, Chamberland-Dostie et Boudrias ont réussi à se frayer un chemin jusqu’au top-10 en se classant respectivement 9e et 10e.

Les trois Québécoises ont ensuite pris part aux demi-finales du relais 3000 m, où elles ont terminé troisièmes de leur groupe en raison d’une chute. Elles seront de la finale B, dimanche. « C’est la vie, ce sont des choses qui arrivent et nous allons maintenant nous concentrer pour finir premières de cette finale B », a dit Brunelle.

Du côté masculin, le Montréalais William Dandjinou a été pénalisé en demi-finale du 1500 m et pointe au 21e rang.  Le Sherbrookois Nicolas Perreault s’est classé 22e. Au 500 m, Dandjinou était le seul Québécois en action et a conclu au 34e échelon.

Les Championnats du monde juniors reprendront dimanche avec l’épreuve du 1000 m et les finales des relais masculin et féminin.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Notifier de