Florence Brunelle 3e, direction Coupe du monde

Rédaction Hebdo Journal

Florence Brunelle 3e, direction Coupe du monde
Kim Boutin a fini la compétition au sommet du classement des femmes avec une récolte de 40 000 points pour ses deux meilleures distances. Elle a été accompagnée sur le podium du classement général par Courtney Sarault (34 000) et Florence Brunelle (30 496). (Photo : Archives)

Kim Boutin et Steven Dubois ont été couronnés champions nationaux à la suite d’une palpitante dernière journée de courses aux Championnats canadiens courte piste 2021.

Boutin a fini la compétition au sommet du classement des femmes avec une récolte de 40 000 points pour ses deux meilleures distances. Elle a été accompagnée sur le podium du classement général par Courtney Sarault (34 000) et Florence Brunelle (30 496). De son côté, Dubois a été le meilleur patineur chez les hommes avec un total de 38 000 points, devant Pascal Dion (34 400) et Jordan Pierre-Gilles (27 920).

« Je suis vraiment fier de la semaine que j’ai faite. Je pense que la pose m’a été essentielle non seulement pour mon état physique, mais pour mon état mental. Il y a trois mois j’avais beaucoup de misère d’être sur la glace et d’être heureuse, mais j’ai fait un gros processus et aujourd’hui je suis capable de dire que je suis vraiment fière de ce que j’ai fait. C’était un gros cheminement personnel. Je suis entouré de très bonnes personnes en ce moment et je suis content avec ou je suis », a commenté Boutin.

Boutin et Dubois avaient aussi décroché les titres de champions du classement général aux Championnats canadiens courte piste précédents, disputés en septembre 2019. Les Championnats canadiens de l’année dernière ont malheureusement été annulés en raison de la pandémie de la COVID-19.

Sarault (0:43,624) a signé ses premières victoires de la compétition, dimanche, alors qu’elle s’est imposée dans la troisième épreuve du 500m devant Boutin (0:43,702) et Alyson Charles (0:43,901). Ses coéquipières Boutin et Brunelle se sont emmêlées durant une tentative de passe de cette dernière, ce qui a permis à l’athlète de Moncton de les dépasser toutes les deux, et elle a ensuite pu se cramponner pour la victoire. Plus tard dans l’après-midi, Sarault l’a aussi emporté dans la troisième épreuve du 1500m (2:19,927), l’athlète de 21 ans dépassant alors Boutin (2:20,058) dans le dernier tour au cours d’une course où la première position a souvent changé de mains. Claudia Gagnon a fini troisième (2:20,382).

William Dandjinou a par ailleurs connu sa meilleure journée à l’aréna à l’occasion du dernier volet de la compétition, lui qui a remporté la troisième et dernière épreuve du 500m chez les hommes. Le Montréalais de naissance (0:40,742) y est allé d’un dépassement précis et parfaitement orchestré par l’intérieur aux dépens de Dubois (0:40,819) pour prendre la tête en finale, et ne jamais plus la céder par la suite. Pierre-Gilles (0:41,058), qui avait remporté le premier 500m de la compétition, a fini troisième (0:41,058).

Dubois s’est racheté lors du 1500m masculin, alors qu’il a franchi la ligne d’arrivée en 2:18,394 pour s’imposer dans une finale très relevée qui comptait aussi Dandjinou (2:18,709), Dion (2:18,761) et Pierre-Gilles (2:18,848).

Coupe du monde

Les trois patineurs les mieux classés par genre – Boutin, Sarault et Brunelle chez les femmes, ainsi que Dubois, Dion et Pierre-Gilles du côté des hommes – ont automatiquement obtenu une place au sein du groupe de course des Compétitions spéciales de qualification olympique (CSQO), composé des patineurs et patineuses qui représenteront le Canada sur le circuit de la Coupe du monde cet automne.

Les trois autres places par genre au sein du groupe de course des CSQO seront attribuées conformément aux critères établis dans les Politiques et procédures de sélection olympique en courte piste 2022, qu’on peut résumer ainsi:

1. Un maximum de deux places pourra aller à des patineurs blessés à l’issue des demandes d’exemption qui auront été acceptées

2. Des places additionnelles pourront aller aux gagnants de chacune des distances individuelles (le cas échéant) OU à l’athlète qui s’est classé(e) quatrième au classement général

3. Les places qui restent pourront être comblées au moyen de choix discrétionnaires (maximum de deux)

Pour être admissibles à être nommés pour représenter le Canada aux Jeux olympiques d’hiver 2022 à Pékin, les athlètes devaient d’abord se qualifier pour le groupe de course des CSQO à ces Championnats canadiens. Ils amélioreront ensuite leurs chances d’aller à Pékin 2022 en réalisant de bonnes performances dans les quatre étapes d’automne de la Coupe du monde, qu’on prévoit disputer à Pékin (Chine), Nagoya (Japon), Debrecen (Hongrie) et Dordrecht (Pays-Bas).

Les résultats enregistrés à ces Championnats canadiens courte piste serviront aussi à sélectionner les membres de l’équipe nationale et de l’équipe NextGen en vue de la saison 2021-2022. La composition de ces deux formations sera dévoilée dans les prochaines semaines.

Il est possible de visionner en reprise les cinq journées de cette première compétition nationale de courte piste de la saison sur la chaîne YouTube et la page Facebook de Patinage de vitesse Canada.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires