Flag Football Féminin: L’UQTR au championnat provincial

Photo de jcossette
Par jcossette
Flag Football Féminin: L’UQTR au championnat provincial
La formation de Flag Football Féminin de l'UQTR occupe actuellement le troisième rang du classement général avec 7 gains contre 3 revers, et 1 verdict nul. (Photo : courtoisie - UQTR)

La formation de Flag Football Féminin, qui dispute la première saison de son histoire, a répondu présente cette saison. Elle occupe actuellement le troisième rang du classement général avec 7 gains contre 3 revers, et 1 verdict nul.

« La semaine dernière, nous avons affronté UQO, Laval et Concordia. Après une victoire convaincante de 47 à 13 en matinée contre UQO, nous affrontions Laval dans un match où le perdant allait voir ses chances de faire le championnat provincial devenir pratiquement improbables. Nos filles ont relevé le défi avec brio en remportant un duel défensif par la marque de 22 à 14 », lance Jonathan Maheu, premier entraîneur-chef de l’histoire de l’UQTR.

 » Notre défensive nous a vraiment tenu dans le match et alors que le score était de 16 à 14 en notre faveur avec moins d’une minute au cadran, sur un 4e essai et les buts, à la ligne de 12, notre quart-arrière Émilie Gaudreault a rejoint Lauriane Beauchamp sur le coin de la zone des buts pour confirmer cette importante victoire. »

Trois-Rivières devait ensuite affronter Concordia, formation de tête qui avait 8 gains en 9 sorties.

« Concordia venait de gagner ses 8 derniers matchs et l’offensive de Concordia est de loin la plus redoutable de la ligue avec sa moyenne de 32 points par match (avant ce match). Par contre, notre défensive, menée par Lauriane Beauchamp (une interception) a une fois de plus répondu à l’appel en les limitant à seulement 19 points », ajoute coach Maheu.

« Pendant ce temps, notre Quart Émilie Gaudreault, dont la progression depuis le début de la saison est tout simplement fulgurante, a probablement disputé son meilleur match de la saison en lançant cinq passes de touché contre aucune interception. Ce fut une belle victoire d’équipe qui nous garantit maintenant une place au championnat provincial le samedi 30 octobre. Il nous reste un match à disputer (contre l’UQAM) et en cas de victoire, nous terminerons au deuxième rang de la saison régulière. C’est un bel accomplissement pour notre équipe que peu de gens attendaient au sommet du classement. »

Rappelons que les quatre premières équipes au classement seulement sont invitées au championnat provincial.  Outre l’UQTR, il y aura les trois universités montréalaises (UQAM, UDEM et Concordia).   

« Il n’y a pas de mot pour dire à quel point je suis fier de nos joueuses, une belle gang de filles et menée par d’excellentes leaders. Peu de gens du milieu universitaire voyaient l’UQTR comme une menace avant le début de cette saison, mais les joueuses ont embarqué dans le concept d’équipe et le système que notre groupe d’entraîneurs a voulu implanter, et cette attitude transparait maintenant dans nos excellentes performances sur le terrain », témoigne l’entraîneur-chef. 

« De plus, nous avons possiblement le groupe de joueuses le plus jeune de la ligue, la grande majorité de nos filles étant âgées de 19 et 20 ans, elles qui ont encore deux ou trois saisons devant elles. C’est donc très bon signe pour le futur du programme de réussir à performer avec un groupe aussi jeune. On se concentre maintenant sur le championnat provincial. Ce ne sera pas facile contre les trois universités de Montréal, mais on a le droit d’y croire. Nous avons déjà accompli beaucoup, on est très fier des filles, mais disons que ça serait la cerise sur le sundae d’être champion universitaire! » 

 

 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires