FestiVoix: une édition «historique»

FestiVoix: une édition «historique»

Claude Dubois

Crédit photo : Photo Marie-Eve Alarie

FESTIVOIX. La 25e édition du FestiVoix de Trois-Rivières aura été historique sur plusieurs aspects, estime le directeur général de l’événement, Thomas Grégoire, qui est plus que satisfait de ses neuf journées de festival.

Historique, d’abord, parce qu’il s’agissait d’une édition anniversaire, mais surtout parce que l’événement a dépassé toutes ses attentes, en dépit d’une canicule qui aurait pu rebuter les festivaliers.

«On avait déjà tout vendu les passeports. On pouvait s’attendre à ce qu’il y ait une belle foule, mais beaucoup de billets journaliers ont continué de se vendre durant le festival. Les gens sont venus en nombre et nous ont témoigné leur amour de l’événement. Ce fut aussi le cas des artistes», souligne M. Grégoire.

Le FestiVoix a aussi été le théâtre de nombreuses émotions, notamment aux spectacles de Paul Piché, QW4RTZ et Belle & Bum. Ce dernier spectacle a d’ailleurs demandé un grand effort logistique supplémentaire afin d’accueillir l’équipe technique de l’émission télédiffusée sur les ondes de Télé-Québec.

Le premier week-end à saveur plus rock, mettant notamment en vedette Three Days Grace, Éric Lapointe et Bad Religion, a également attiré un certain nombre de festivaliers de l’extérieur de Trois-Rivières, remarque le directeur général.

«L’affluence a été exceptionnelle! On l’espérait. C’était beaucoup de monde à accueillir et je suis très fier de toute notre organisation qui a su faire un bel accueil à tous les festivaliers. On a aussi constaté que nos plans d’aménagement fonctionnent», précise Thomas Grégoire.

Les nouvelles scènes des Voix Acoustiques, dans la cour de la Vieille prison, et des Voix Maritimes, au Quai de Sainte-Angèle, ont aussi attiré de belles foules. La Zone 25, une estrade surélevée accessible au public au-dessus de l’estrade publique, se veut un legs de cette 25e édition, de sorte qu’elle reviendra lors des prochaines éditions.

L’équipe du FestiVoix de Trois-Rivières se remettra sous peu au travail pour élaborer la programmation de la 26e édition de l’événement.

«Je pense qu’on a réussi à charmer les festivaliers en cette 25e édition. Je souhaite qu’on poursuive notre croissance tout en gardant notre identité, qui passe notamment par l’accessibilité. Il faut continuer à agrandir. Ce sera à nous de faire les bons choix pour que ça attire encore le public et pour leur faire découvrir de nouveaux artistes», indique M. Grégoire qui tient à remercier toute son équipe ainsi que les nombreux bénévoles qui ont contribué à l’événement.

Grâce à de petites modifications réalisées sur le plan d’aménagement, le FestiVoix devrait pouvoir vendre un peu plus de passeports l’année prochaine.

Également, Thomas Grégoire s’envolera en Suisse pendant quelques jours pour observer le Paléo Festival et s’inspirer de nouvelles façons de faire. Le festival suisse était aussi de passage durant le FestiVoix.

1
Poster un Commentaire

avatar
1 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
1 Comment authors
Sylvain Lacroix Recent comment authors
Sylvain Lacroix
Invité
Sylvain Lacroix

Parmis les meilleurs chanteurs de l’année 2018 qui se sont produits sur scène cette année pour le 25ème anniversaire du Festivoix sont Eric Lapointe, Vincent Vallières, Paul Piché, Belle et Bum , Patrice Michaud, Ludovick Bourgeois et bien sûr Claude Dubois.

J’aimerais en profiter en tant que bénévole du Festivoix de remercier tout mes collègues de travail bénévoles ainsi que mes
supérieurs et superviseurs. Vous avez fait un excellent travail. Bravo et toute mes félicitations.