Le fascinant univers d’Éric Antoine

Le fascinant univers d’Éric Antoine

Photo courtoisie

ARTS. Le magicien et humoriste Éric Antoine est présentement en tournée dans la Belle Province avec son spectacle intitulé «Ze» Best of. Il sera de passage à la salle J.-Antonio-Thompson le 20 mai prochain.

Après plusieurs tournées en Europe, il offrira aux Québécois un condensé de ses numéros favoris.

«Je suis venu souvent dans le cadre des Grand Rire ou des galas Juste pour rire. J’ai même co-animé des galas avec Rachid Badouri. Je connais le public québécois que par Montréal ou Québec alors je voulais en découvrir davantage. Je sens qu’on peut être ami, le public québécois et moi, car nous avons le même type d’humour et la même folie. Il y a aussi ce lâcher prise ici que certaines régions de la France n’ont pas», confie-t-il d’emblée.

Reconnu pour sa grande taille de 6’9 et par sa chevelure farfelue, il entend s’amuser sur scène.

«C’est un spectacle où s’entrecroisent les genres. Il y a tout l’aspect magie et le volet humour, qui lui ne consiste pas à mes numéros de magie ratés, mais bien du stand-up pur. C’est intéressant de parler du monde via l’effet de la magie, parsemé de poésie et de beaucoup d’humour. C’est ce qui a fait mon succès en France, et ce, auprès de toutes les tranches d’âge.»

L’artiste, qui en est à 20 ans d’expérience sur scène, débarque en sol québécois avec des segments de ses quatre derniers spectacles

«C’est un spectacle chaleureux et à chaque soir, je peux me permettre de changer des choses pour faire plaisir aux gens, et pour me faire plaisir à la fois. C’est ce qui fait en sorte que chaque spectacle sera unique.»

De son propre avis, il est assez complexe d’explorer deux univers à la fois.

«Ce sont deux écritures assez opposées! L’écriture de la magie cherche à surprendre et les gens en sont toujours à se demander ”Comment a-t-il fait?”. Les gens regardent donc au passé, tandis que l’écriture de l’humour en est une de futur. Les gens se marrent et écoutent ce qui suit en attendant le prochain punch», explique-t-il.

«Il se crée une espèce de tension entre les deux genres. L’humour appelle à l’intention, tandis que la magie appelle à l’attention. La magie demande un peu de sérieux dans la recherche des effets et du drame, avant de se diriger vers le prestige. Avec l’humour, on est plus dans la détente, alors c’est parfois un peu contradictoire.»

L’Enghiennois a d’abord étudié en médecine et en psychologie avant d’opter pour le domaine artistique.

«C’est un appel qui m’a amené sur scène et on ne peut pas lutter contre ça. C’était dans ma nature et on ne peut pas faire autrement, surtout si on se sent moins bien dans autre chose. Je m’étais donné une dizaine d’années pour voir si j’arriverais à créer ce que je voulais créer, sinon j’allais retourner en médecine. Je suis bien heureux maintenant», conclut-il.

Pour en savoir plus sur Éric Antoine, visitez le http://www.ericantoine.com/. Pour vous procurer des billets, visitez le https://www.enspectacle.ca/artistes/eric-antoine/-ze-best-of#scrollbas.

 

 

 

 

 

 

 

Poster un Commentaire

avatar