Un homme en crise barricadé dans son logement

Rédaction Hebdo Journal

Un homme en crise barricadé dans son logement
Police de Trois-Rivières (Photo : (Photo L'Hebdo Journal))

Les patrouilleurs de la Direction de la police de Trois-Rivières ont érigé un périmètre de sécurité, mercredi en fin d’après-midi, sur la rue St-Georges dans le secteur du centre-ville, pour un individu qui s’était barricadé à l’intérieur de son logement.

Vers 16h15, un citoyen a contacté le service de police pour mentionner que le résident d’un immeuble de la rue St-George était en crise. À l’arrivée des policiers, ceux-ci ont constaté que l’individu se trouvait dans un état mental perturbé et qu’il tenait des propos menaçants envers lui-même et les policiers.

Ceux-ci ont initié une intervention en désescalade afin de raisonner l’individu, mais à un certain moment, ils ont perçu une odeur d’essence qui semblait provenir du logement de l’individu. Les policiers ont donc rapidement érigé un périmètre de sécurité dans le secteur et procédé à l’évacuation de certains résidents, afin de sécuriser les environs.

Les pompiers et ambulanciers ont été demandés sur les lieux en mode préventif. Les occupants des résidences avoisinantes ont également dû être évacués par mesure préventive. Le poste de commandement a été dépêché sur place et des enquêteurs de la police de Trois-Rivières se sont joints à l’opération, afin de prendre contact avec l’individu.

Devant le refus de collaboration de celui-ci et après évaluation de la situation, le dossier a été transféré à la Sûreté du Québec (SQ) pour une opération filet 2 (personne barricadée). Des enquêteurs de la SQ, accompagnés des membres du GTI (groupe tactique d’intervention), ont été dépêchés sur les lieux.

Après une période de négociation, l’homme de 26 ans s’est finalement livré aux policiers à 21h30, sans offrir de résistance. Celui-ci a été contrôlé et dirigé vers le centre hospitalier de Trois-Rivières (CHAUR), afin de recevoir les soins requis par son état psychologique.

L’opération policière qui aura duré plus de cinq heures aura nécessité la présence d’une douzaine de policiers. La circulation automobile dans le secteur a été rétablie vers 22h15 et les citoyens évacués ont pu regagner leur domicile. (A.L.)

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires