Sylvain Bourassa plaide coupable

Sylvain Bourassa plaide coupable

Sylvain Bourassa.

L’ex-directeur de l’information de TVA, Trois-Rivières, Sylvain Bourassa, a plaidé coupable à une accusation d’avoir rendu accessible du matériel sexuellement explicite à une personne mineure, au Palais de justice de Saint-Joseph-de-Beauce.

La Couronne et la défense se sont entendus sur une suggestion commune d’une sentence de 90 jours de détention discontinus, soit la peine minimale, assortie d’une probation de deux ans, ce qui a été accepté par le juge. Le fait que la victime n’ait pas à témoigner en cour a été pris en compte par le juge.

Une autre accusation de leurre informatique fait, par ailleurs, l’objet d’un arrêt conditionnel.

Les gestes reprochés à Bourassa ont été posés en Beauce, entre les mois de juin 2016 et d’avril 2017.

Il était jusqu’à son arrestation, directeur de l’information de TVA Mauricie. Son employeur l’avait suspendu sans solde suite au dépôt des accusations. Puisqu’il n’avait pas d’antécédents judiciaires, il avait été remis en liberté sous de nombreuses conditions.

 

 

Poster un Commentaire

avatar