Planète Poutine: Benoit Charron obtient gain de cause

Planète Poutine: Benoit Charron obtient gain de cause

Une ancienne succursale de Planète Poutine, aujourd'hui fermée.

Crédit photo : archives

Planète Poutine et cie Maitre franchiseur inc. (« Planète Poutine ») et Benoit Charron ont réglé le litige qui les opposait au terme du troisième jour d’audition d’un procès, présidé par le juge Jean-Yves Lalonde, qui avait été fixé à huit jours.

Benoit Charron avait intenté une poursuite de plus de deux millions de dollars contre Yves Jr Boissonneault, alléguant que ce dernier avait dissimulé l’existence de nombreuses déficiences présentes au sein du réseau de franchises Planète Poutine lors de la vente de ses actions dans Planète Poutine en septembre 2015, telles que les frustrations de plusieurs franchisés face à la non viabilité de leurs opérations.

Le règlement survient suite aux témoignages d’anciens franchisés de Planète Poutine concernant la non rentabilité de leurs opérations, à leurs frustrations à l’égard d’Yves Jr. Boissonneault et au manque de support et d’encadrement offerts par ce dernier, et suite au témoignage du dragon Serge Beauchemin. Celui-ci a expliqué, lors du procès, les raisons qui l’ont amené à ne pas investir dans l’entreprise alors que Planète Poutine avait suscité un engouement auprès des Dragons au printemps 2013.

Le règlement prévoit qu’Yves Jr. Boissonneault accepte de réduire le prix de vente des actions de 750 000 $ faisant passer le prix de la transaction de 2 000 000 $ à 1 250 000 $. Ainsi, M. Boissonneault renonce à réclamer le solde du prix de vente de 500 000 $ et s’engage à payer à Benoit Charron la somme de 250 000 $ au plus tard le 15 décembre.

M. Boissonneault s’engage également  à verser à Benoit Charron la somme de 50 000 $ en dommages moraux. Ce dernier a aussi prononcé ses excuses concernant les conséquences entraînées par les procédures judiciaires sur la famille de Benoit Charron, comme l’exigeait l’entente.

M. Charron s’est engagé à verser la totalité du montant qui sera versé en compensations des dommages moraux, aux anciens franchisés de Planète Poutine.

 

Poster un Commentaire

avatar