Appelée pour une potentielle dispute, la police découvre un important laboratoire de champignons magiques

Hebdo Journal | Rédaction

Appelée pour une potentielle dispute, la police découvre un important laboratoire de champignons magiques
La perquisition a mené à la saisie de 6,8 kilos de psilocybine (champignons magiques). (Photo : (Photo fournie par la Police de Trois-Rivières))

Les patrouilleurs de la Direction de la police de Trois-Rivières ont révélé un important laboratoire clandestin de production de psilocybine (champignons magiques) à la suite d’une intervention d’assistance au public.

Lundi vers 6h, les patrouilleurs ont été dirigés dans un logement situé sur la rue Cooke, dans le secteur de Cap-de-la-Madeleine, suite à un appel pour une possible dispute dans un logement.

Alors qu’ils se trouvaient à l’intérieur pour vérifier l’état d’une potentielle victime, les policiers ont découvert un véritable laboratoire de production de champignons magiques.

Le responsable des lieux, un homme de 26 ans, a été mis en état d’arrestation pour production de psilocybine en vertu de la Loi réglementant certaine drogues et autres substances.

Après avoir pris connaissance du dossier, les enquêteurs ont investi les lieux, munis d’un mandat de perquisition. La fouille du logement aura notamment permis de découvrir une pièce entièrement dédiée à la culture de champignons, de la fermentation de certains éléments organiques jusqu’à la production finalisée, prête pour la vente.

Au total, les policiers auront saisi pas moins de 6,8 kilos de champignons magiques ensachés d’une valeur d’environ 68 000 $ sur le marché noir.

La rencontre du suspect aura notamment permis aux enquêteurs d’apprendre que celui-ci vendait ses produits en ligne par le biais d’un site internet.

Il s’agit de la plus importante saisie de cette substance et elle ne serait pas étrangère avec une recrudescence de champignons magiques, observée lors de certaines perquisitions sur le territoire.

Suite à une rencontre avec les enquêteurs, le suspect qui n’avait aucun antécédent judiciaire, a été remis en liberté avec une promesse de comparaître. Il sera de retour au tribunal le 15 août prochain.

La Direction de la police de Trois-Rivières rappelle que toute personne voulant partager des renseignements, de façon confidentielle, peut le faire par le programme HALTE AU CRIME, en communiquant au numéro 819-691-2929 touche # 7, ou directement sur le site internet du programme à l’adresse halteaucrime.v3r.net

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires