Enfants hébergés à la Maison Le FAR: un service de garde mis en place cet été

Photo de Marie-Eve B. Alarie
Par Marie-Eve B. Alarie
Enfants hébergés à la Maison Le FAR:  un service de garde mis en place cet été

La Maison Le FAR (Famille Accueil Référence) a obtenu une aide financière non-récurrente de 14 999$ pour soutenir un projet de service garde durant la période estivale 2019.

«Les mères hébergées ne peuvent pas partir pour une journée en laissant leur enfant ici ou en demandant à un proche de venir le garder pour des raisons de confidentialité. Ce projet consiste donc en un service de garde pour les mères hébergées à la Maison Le FAR avec leur enfant pour leur permettre de reprendre le pouvoir sur leur vie, de prendre du temps pour elles et de favoriser un retour à l’emploi et en société. Ça devrait aussi permettre de briser l’isolement de l’enfant qui a vécu de la violence et de lui donner la chance d’être un enfant», explique Karine Gendron, directrice générale de la Maison Le FAR.

L’organisme offre notamment un centre d’hébergement et de soutien à court terme aux femmes éprouvant des difficultés personnelles, familiales, conjugales ou étant victimes de violence, ainsi qu’aux enfants qui les accompagnent. Chaque année, le centre accueille entre 105 et 115 femmes, de même qu’entre 40 et 50 enfants.

Il s’agissait donc d’un besoin remarqué auprès des femmes hébergées. D’ailleurs, les balbutiements d’un projet de service de garde estival avaient vu le jour l’année dernière via au programme d’Emploi d’été Canada. Par contre, le programme ne durait que sept semaines.

Cette fois-ci, l’aide financière accordée par le Programme de soutien à des projets de garde pendant la relâche scolaire et la période estivale 2019 permettra de rendre disponible le service du début du mois de juin à la fin du mois d’août.

Une personne sera également embauchée pour la saison estivale.

«C’est une excellente nouvelle pour les familles de la circonscription de Champlain. En raison de leur emploi du temps souvent chargé, les parents ont besoin de soutien pour conjuguer les différentes responsabilités en lien avec la famille, le travail ou les études. Avec l’aide financière annoncée aujourd’hui, nous pourrons les appuyer davantage en ce sens», commente Sonia LeBel, députée de Champlain et ministre de la Justice, par voie de communiqué.

Le projet de la Maison Le FAR est le seul projet de la Mauricie à avoir obtenu du financement de ce programme du gouvernement du Québec. À travers la province, 86 projets seront soutenus, pour un investissement total de plus de 670 000$.

Les femmes victimes de violence conjugale et en difficulté peuvent contacter la Maison Le FAR en appelant au 819 378-2990.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Notifier de