En talons hauts pour la cause!

Par superadmin

CAUSE. Ce n’est pas la pluie qui a diminué la motivation de neuf personnalités masculines qui ont accepté de relever un défi plutôt loufoque le 13 juillet dernier. Chaussés de talons hauts (tous plus excentriques les uns que les autres), Frédéric Dion, Alain Auger, Yves Lévesque, Luc Dostaler, Yvon Deshaies, Michel Morin, Marc Grenier, Mario Berthiaume et Benoît Lévesque ont parcouru une distance de 100 mètre et amassé un montant de 10 000$ au profit de diverses causes.

L’ambiance était légère et joyeuse dimanche dans le cadre du Défi Talons Hauts de Mont-Carmel en fête. Chaque participant s’est engagé à parcourir 100 mètres sur des souliers à talons hauts de trois pouces et devait amasser un montant minimal de 500$ pour pouvoir s’élancer sur ses échasses.

Fabrique de l’église, Opération enfants Soleil ou Hépatite C, toutes les causes avaient leur champion au sein de la délégation de coureurs aux souliers particuliers alors qu’une somme de 10 000$ a été recueillie. Se laissant prendre au jeu, la majorité des coureurs a aussi décidé de s’affubler de déguisements et accessoires flamboyants.

Si Dame Nature a rendu l’exercice plus périlleux, les hommes n’en ont pas fait de cas. Alors que les organisateurs ont proposé aux personnalités de marcher au lieu de courir la distance prévue en raison de la pluie, tous les participants ont plutôt choisi de courir malgré tout sous les encouragements des courageux qui ont assisté au défi.

L’aventurier Frédéric Dion qui soutenait la cause d’Opération Enfants Soleil est arrivé bon premier avec l’énergie qu’on lui connait. Sourire au visage, Dion (habillé en jaune poussin et portant un imposant chapeau) a salué l’initiative de l’organisateur Guy-Luc Beaupré des loisirs de la Ville et a indiqué avoir apprécié son expérience.

Des participants motivés

Restaurateur bien connu de Shawinigan, Alain Auger a aussi pris un plaisir évident à gambader pour la première fois dans ses coquettes sandales blanches pour la Société canadienne de Scléroses en plaques. Cependant, il a dû se contenter de la dernière place, préférant faire preuve de prudence lors de ses enjambées.

«Je ne me suis pas pratiqué, non. Je me sens par contre d’attaque depuis que j’ai appliqué mon vernis», a-t-il lancé à la blague quelques minutes avant le départ.

Pendant ce temps, le maire de Louiseville Yvon Deshaies s’est plu à jouer les divas. «Appelez-moi Madame Deshaies!», a-t-il demandé à l’Hebdo. Fier de son défi, M. Deshaies a poussé l’audace jusqu’à enfiler une robe colorée, une perruque et…de faux seins pour l’occasion.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Notifier de