Emmanuel Turcotte comme receveur à… Bill Lee!

Par Rédaction Hebdo Journal
Emmanuel Turcotte comme receveur à… Bill Lee!
Photo : Courrier Frontenac - Jean-Hugo Savard

Par Pierre Nadeau – Icimédias

L’ineffable Bill Lee, l’ancien lanceur des ligues majeures, était de passage à Thetford lundi pour participer à un match amical entre les Blue Sox et le Frontière FM d’Edmundston dans le cadre de la fête du Canada. Le vétéran lanceur s’alignait pour l’équipe locale qui a remporté la victoire au compte de 11 à 3. Emmanuel Turcotte, président du Groupe Vertdure Trois-Rivières, a eu la chance d’agir à titre de receveur.

Le gaucher a officié pendant quatre manches au monticule pour signer le gain des siens.

Même s’il n’a pas lancé dans les grandes ligues depuis 1982, Bill Lee demeure un personnage mythique. Âgé de 72 ans, il est toujours aussi passionné pour le baseball et il n’a pas une date précise d’arrêtée pour mettre fin à sa carrière. «Je ne porte pas de montre, donc je ne sais pas quelle heure il est. Je ne sais pas quand ça va s’arrêter», a-t-il dit dans son langage toujours aussi coloré.

D’ailleurs, le match à Thetford était son troisième en 36 heures. «J’ai lancé samedi, dimanche à Burlington (Vermont) et je suis ici à Thetford. Trois parties en 36 heures», était-il fier de dire.

Dans sa carrière de 14 ans au baseball majeur partagée entre Boston (10 ans) et Montréal (4 ans), son plus grand moment est quand il a été échangé aux Expos en décembre 1978. «Je suis tombé en amour avec Montréal. Les gens sont accueillants. J’ai même refusé une offre de trois millions de dollars (beaucoup d’argent à l’époque) pour rester à Montréal.»

Il conserve un bon souvenir de la Série mondiale de 1975 dans l’uniforme des Red Sox de Boston contre les Reds de Cincinnati où il avait obtenu deux départs. «Dans le deuxième match, on menait 2-1 en neuvième manche, mais nous avons perdu 3-2. Dans le septième et ultime match, on menait 3-2 en huitième et nous avons perdu 4-3. Je n’ai pas été impliqué dans les décisions, mais j’aurais aimé finir les matchs.»

Gracieuseté – Blue Sox

Concernant la possibilité d’un partenariat avec les Rays de Tampa Bay de disputer la moitié des matchs de l’équipe à Montréal, Bill Lee voit la situation d’un bon œil et il n’a pas eu besoin de parler pour passer son message. Il a levé sa chemise sous laquelle il portait un t-shirt arborant le logo des Expos de Montréal avec l’écriteau en dessous EXRAYS pour Expos-Rays.

Quant à son passage à Thetford, c’était dans un but caritatif où on amassait des fonds pour la cause et la recherche pour le gliome pontique intrinsèque diffus (DIPG), une tumeur agressive au cerveau dont la nièce de son ami Perry Giannis est décédée en 2015 alors qu’elle n’avait que cinq ans. «À partir de la cinquantaine, j’ai commencé à m’impliquer dans les causes caritatives comme celle de mon ami Perry parce que je trouvais ça important et que je voulais redonner à la communauté.»

Un montant de près de 5000 $ a été recueilli.

 

 

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Notifier de