Église Sainte-Marguerite: le projet de logements sociaux fera l’objet d’une ouverture de registre

Photo de Marie-Eve B. Alarie
Par Marie-Eve B. Alarie
Église Sainte-Marguerite: le projet de logements sociaux fera l’objet d’une ouverture de registre
L'église Sainte-Marguerite, sur la rue Brébeuf. (Photo : Audrey Leblanc)

La Ville de Trois-Rivières a reçu le nombre de demandes nécessaires pour faire une ouverture de registre dans le dossier du projet de construction de logements sociaux à l’église Sainte-Marguerite.

L’église située sur la rue Brébeuf fait partie des cinq églises trifluviennes vendues par le Diocèse de Trois-Rivières à des promoteurs privés. Le promoteur qui a acquis cette église souhaite utiliser le terrain pour construire des logements sociaux.

Le projet consiste plus précisément en la construction de nouveaux bâtiments résidentiels multifamiliaux de deux à cinq étages, comprenant chacun de 10 à 40 unités de logement, ainsi que d’autoriser des usages communautaires. Tel que recommandé par le Comité consultatif d’urbanisme, le changement d’usages devait passer par un processus d’approbation référendaire.

Le projet ne satisfait pas plusieurs citoyens du secteur qui ont demandé une ouverture de registre, tel que permis par la loi.

La Ville publiera donc un avis de journée d’enregistrement à distance. En raison de son caractère virtuel, cette période d’enregistrement sera d’une durée de 15 jours, soit du 14 au 29 avril. Au total, 59 personnes seront habiles à voter dans le cadre de la tenue du registre.

«J’aimerais qu’on donne la chance aux coureurs, commente le maire Jean Lamarche. On leur a demandé [aux promoteurs] beaucoup et ils ont répondu à la demande. Je pense que cette église est un cas particulier, en ce sens où ça touche à l’œuvre du chanoine Chamberland et la coopérative d’habitation. Tout le monde avait mis la main à la pâte et les gens du quartier ont vu des proches y participer.»

Si 17 signatures valides sont obtenues au terme de l’exercice, la Ville ferait face à une décision : aller en référendum auprès de la population du secteur dans l’espoir d’aller chercher un nombre de votes suffisant pour faire adopter le projet ou de retirer le Projet particulier de construction, de modification ou d’occupation d’un immeuble (PPCMOI), ce qui aurait pour effet de l’annuler.

Tous les formulaires nécessaires pour cette étape seront disponibles à compter du 14 avril sur le site Web de la Ville au www.v3r.net.

La Ville de Trois-Rivières travaille actuellement sur des mesures transversales pour accompagner les acquéreurs de bâtiments patrimoniaux afin de leur fournir les informations sur ce qu’ils peuvent y faire ou non. «On veut une approche la plus exhaustive possible», termine le maire.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires