Drogue et alcool au volant: Les policiers intensifient leurs interventions

Photo de Stéphanie Paradis
Par Stéphanie Paradis
Drogue et alcool au volant: Les policiers intensifient leurs interventions
L'ensemble des services de police du Québec lançait l'opération nationale concertée Alcool ou drogue au volant, c'est criminel! (Photo : Stéphanie Paradis)

À l’aube des Fêtes, les policiers de la province sont prêts à redoubler de vigilance pour cette période durant laquelle les soirées arrosées sont monnaie courante. C’est ainsi que le 28 novembre en soirée, l’ensemble des services de police du Québec lançait l’opération nationale concertée Alcool ou drogue au volant, c’est criminel!

Habituellement lancée dans la métropole, cette année, c’est Trois-Rivières qui a exceptionnellement été choisie. Cette opération qui vise à rappeler aux citoyens que les patrouilleurs interviendront de façon intensive se déploiera jusqu’au 2 janvier 2020.

« On a 18 organisations policières qui proviennent de régions aussi loin que le Lac-Saint-Jean, de Lévis, de Québec et de Montréal qui vont venir démontrer aux conducteurs que l’alcool au volant, durant la période des Fêtes, ça va être surveillé de façon très pointue », explique le sergent Luc Mongrain, responsable des relations publiques pour la police de Trois-Rivières.

Pour l’occasion, des contrôles routiers ont été effectués à l’entrée et à la sortie centre-ville de l’autoroute 40 et au coin des boulevards du St-Maurice et des Chenaux. Une cinquantaine de policiers se sont mobilisés afin d’y faire de la prévention.

Ces policiers ont procédé à la vérification de plus de 3 600 véhicules. De ce nombre, 22 conducteurs ont dû se soumettre à un test de dépistage obligatoire et un conducteur, à un test d’épreuves de coordination des mouvements (ECM). Deux constats d’infraction ont également été remis dont l’un pour une infraction liée à l’alcoolémie zéro et l’autre pour un permis sanctionné. Aucune arrestation en matière de capacités affaiblies par l’alcool ou la drogue n’a été effectuée.

À Trois-Rivières, ce sont en moyenne 255 personnes qui sont arrêtées chaque année pour conduite avec les facultés affaiblies.

Pour une première infraction de conduite avec les facultés affaiblies, le contrevenant verra son permis de conduire suspendu immédiatement pour une période de 90 jours et, ultimement, reconnu coupable par le tribunal avec une amende minimale de 1000 $ ainsi qu’une interdiction de conduire au criminel pour un an. En cas de récidive, l’amende et ainsi que la durée de suspension du permis seront doublés.

Rappelons que malgré les campagnes de sensibilisation, la présence policière et les nombreuses options de raccompagnement disponibles, comme Opération Nez Rouge, les collisions dues à l’alcool ont causé en moyenne 100 décès, soit 28 % du total des décès annuellement et 220 blessés graves, pour la période de 2013 à 2017.

« L’alcool et la drogue au volant représente environ 30 % des collisions mortelles au Québec. Peut-être que vous ne le réalisez pas, mais chacune de vos interventions peut sauver des vies », insistait Pierre Bourgeois, de l’Association des directeurs de police du Québec, devant les policiers avant le lancement de l’opération jeudi soir.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Notifier de