Dominic Fugère et son amour pour la danse

Dominic Fugère et son amour pour la danse

Dominic Fugère, directeur général du Grand Prix de Trois-Rivières, et sa conjointe, Pascale Lévesque.

Crédit photo : Photo courtoisie

TROIS-RIVIÈRES. À titre d’amateurs de sports, vous connaissez sans doute Dominic Fugère pour son rôle de directeur général du Grand Prix de Trois-Rivières et de descripteur au Réseau des sports (RDS). Mais saviez-vous qu’il peut faire quelques pas de valse, salsa, de bachata et de merengue?

Sa passion pour les danses latines est née d’un concours de circonstances. Alors qu’il devait quitter le pays pour assister à la course automobile du «Daytona 500», le 14 février 2013, jour de la Saint-Valentin, Dominic a décidé de faire un cadeau à sa blonde.

«Je partais pour trois semaines, alors je lui ai dit qu’on devait fêter la Saint-Valentin la veille. J’ai donc suivi un cours rapide – une quinzaine de minutes –  de danse latine avec Roger Picard et je l’ai amenée veiller dans une place où l’on pouvait danser la salsa. Elle était contente! J’ai ensuite appris la bachata et le merengue», confie-t-il.

«Il faut savoir que ma blonde est une Portoricaine avouée dans l’âme, alors une fois par année, on part en vacances à Porto Rico. Il y a toujours une grande soirée dansante la veille de la fête des Rois (Promesa de Reyes) et de très grands orchestres s’y retrouvent. Nous avons vu trois ou quatre fois le groupe El Gran Combo de Puerto Rico. Un jour, on marchait dans la rue de San Juan et on voyait tellement de gens attroupés. On s’y est rendu et c’était eux qui jouaient en pleine rue!»

Au printemps dernier, sa conjointe a reçu une invitation pour participer à l’émission de télévision Les dieux de la danse.

«Ma blonde a été invitée à participer aux dieux de la danse avec LeLouis Courchesne et elle ne voulait pas arriver là sans préparation, car elle est très orgueilleuse. On a donc suivi des cours de danse pendant tout le printemps dernier, à Montréal», ajoute-t-il.

«On a appris dix danses au total. Je peux maintenant danser la valse, le fox-trot, le swing, le triple swing et même le rock’n’roll», conclut-il.

Malheureusement, leur traditionnel périple du temps des Fêtes, à Porto Rico, sera de nouveau compromis cette année. L’île des Caraïbes se remet toujours des terribles ouragans qui l’ont frappée en septembre 2017.

Poster un Commentaire

avatar