Des terrasses animées sur le boulevard Sainte-Madeleine cet été

Photo de Marie-Eve B. Alarie
Par Marie-Eve B. Alarie
Des terrasses animées sur le boulevard Sainte-Madeleine cet été
Jean Lamarche, maire de Trois-Rivières, Sonia LeBel, présidente du Conseil du trésor et députée de Champlain, Marie-Line Sauvé, commissaire industrielle chez IDÉ, Sabrina Roy, conseillère du district de la Madeleine, et Marc-André Godin, chef de service - Planification et programmes à la Ville de Trois-Rivières. (Photo : (Photo Marie-Eve Alarie))

Une dizaine de plateformes de bois agrémentées de bacs de fleurs et de mobiliers urbains sont installées sur le boulevard Sainte-Madeleine pour la saison estivale, dont six devant des commerces qui les utiliseront pour accueillir leur clientèle.

Les Terrasses Sainte-Madeleine sont le résultat des démarches de consultation menées auprès des résidents, des commerçants et des organismes du quartier. Chaises et bancs agrémentent les espaces destinées pour des moments de détente ou de socialisation.

L’aménagement est aussi l’occasion de tester l’aménagement des voies de circulation et des futures avancées de trottoir.

Par ailleurs, plusieurs activités diversifiées et gratuites seront proposées aux petits et grands jusqu’à la fin de la saison estivale. Cette programmation est organisée en collaboration avec les organismes de Quartiers Vie. Au programme: animations scientifiques, bricolage, yoga, club de marche, contes, chansonnier et Caravane philanthrope. Au total, 62 activités sont à l’horaire.

De plus, le 10 juillet, ce sera la fête sur le boulevard Sainte-Madeleine, alors que se tiendra une grande journée familiale. Tous les détails seront disponibles sur le site web de la Ville de Trois-Rivières.

« On se rapproche de plus en plus de l’objectif que l’on s’était donné pour le boulevard Sainte-Madeleine. Tout ça nous amène vers une qualité de vie et un développement économique viable. Au début, les gens sursautaient quand ils passaient là, mais là, on constate que l’effet Wow commence à se faire sentir », soutient le maire Jean Lamarche.

Également, dans le cadre de la programmation Prendre l’air en ville, la Ville de Trois-Rivières propose une nouvelle expérience audio de type balado portant sur l’histoire du Bas-du-Cap.

Rappelons que ces aménagements transitoires serviront à expérimenter de nouvelles utilisations possibles de l’espace en vue des travaux de réfection permanents prévus en 2023. De nouveau, on retrouve deux voies sur le boulevard plutôt que les quatre voies auxquelles les gens étaient habitués depuis longtemps, ainsi que des bandes cyclables.

Les nouveaux aménagements ont aussi permis d’ajouter des stationnements pour vélo réalisés à partir de troncs d’arbres que la Ville a dû abattre.

« On a décidé de travailler avec le milieu, via un mode participatif, pour voir ce que les gens du secteur souhaitent comme aménagement, précise Marc-Anré Godin, chef de service – Planification et programmes de la Direction de l’aménagement et du développement urbain à la Ville. Le programme d’aménagements transitoires est avantageux pour faire des tests, car c’est peu coûteux et flexible, de sorte que si on se trompe, on peut le modifier rapidement. C’est un laboratoire urbain qui nous permet d’enrichir notre réflexion. »

Des avancées de trottoir empreintes d’un design ludique réalisé par des membres de l’Atelier Silex dans le même esprit ont également été ajoutées cette année. L’initiative s’accompagne de bollards pour délimiter la zone.

« L’un des objectifs de ces aménagements demeure la sécurisation des piétons aux intersections. C’est nouveau, ça demandera sans doute une période d’ajustement pour les automobilistes qui ont l’habitude de circuler dans le secteur. C’est une nouvelle façon d’occuper l’espace dans l’idée d’une cohabitation harmonieuse », ajoute-t-il.

Les commerçants peuvent d’ailleurs modifier la terrasse qui se trouve devant leur commerce selon leurs besoins.

Bas-du Cap: le Plan directeur suit son cours

Le réaménagement du boulevard Sainte-Madeleine est l’une des actions phares du Plan directeur de revitalisation du Bas-du-Cap, lancé en 2019. Son déploiement s’est accéléré au cours des derniers mois avec l’avancée de plusieurs projets, entre autres la réaffectation du site de l’ancienne Aleris, la Maison des aînés et le réaménagement des espaces au Sanctuaire Notre-Dame-du-Cap.

« Les gens y croient de plus en plus. C’est un beau symbole de ce que l’on vie. Avec Aleris et l’ancien Canadian Tire qu’on ne voit plus, ça montre que les choses avancent. Ce sont des secteurs névralgiques du Bas-du-Cap. On travaille avec la Ville de Trois-Rivières pour le développement du site de l’ancienne usine Aleris. On  constate que la revitalisation du secteur, ce ne sont pas seulement des paroles en l’air, ce sont des gestes concrets et des actions tangibles que l’on ressent directement sur le terrain », souligne la présidente du Conseil du trésor et députée de Champlain Sonia LeBel.

De son côté, le Programme d’accès à la propriété mis en place en 2019 par la Ville de Trois-Rivières a dépassé toutes les attentes. Destiné aux premiers propriétaires d’une résidence, ce programme a soutenu jusqu’ici l’acquisition de 38 propriétés dans le quartier.

Un montant de 5% du prix d’achat pouvait être remboursé, jusqu’à concurrence de 7000 $. Jusqu’ici, 240 000$ ont été accordés et l’enveloppe est épuisée pour le moment.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
2 Commentaires
plus ancien
plus récent plus voté
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Genny
Genny
1 mois

Ce ne ont pas 62 activités différentes.. elle se répète 5-6 fois. Du yoga et de la marche.. je passerais mon tour avec mes 3 enfants

CARMEN ARMAND
CARMEN ARMAND
25 jours

Bonjour, ou se trouve la terrasse 4, sur Ste-Madeleine, au coin de quelle rue? 2- ou se trouve la terrasse Maison des Familles (quel coin de rue)?