Des nouvelles mesures pour la main-d’œuvre

Par Rédaction Hebdo Journal
Des nouvelles mesures pour la main-d’œuvre
Le président de la CCI3R, Marco Champagne.

La Chambre de commerce et d’industries de Trois-Rivières (CCI3R) salue l’annonce récente du ministre du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale, M. Jean Boulet, au sujet des travailleurs expérimentés.

« Totalisant des investissements de 892 millions de dollars sur 5 ans, les mesures concrètes annoncées pourront bénéficier aux travailleurs expérimentés de la Mauricie, ainsi qu’à nos entreprises », souligne le président de la Chambre trifluvienne, Marco Champagne.

M. Champagne salue les initiatives présentées par M. Boulet. « Notamment, la bonification du crédit d’impôt pour prolongation de carrière, de 533,2 millions de dollars sur 5 ans, dès cette année, duquel l’âge d’admissibilité passe de 61 à 60 ans, permettra aux travailleurs avec expérience détenant une rémunération annuelle inférieure à 29 000$ de ne pas payer d’impôt provincial. Il s’agit d’une augmentation notable de 10 000$ comparativement à ce qui a été fait l’an dernier », explique-t-il.

Le ministre Boulet souligne également que les entreprises devront s’efforcer de revoir certains volets de leur fonctionnement, faire preuve de flexibilité, et adapter la formation de certains types de postes, afin que collectivement, ces mesures concrètes deviennent l’une des solutions pour contrer la rareté de main-d’œuvre.

Avec ces mesures, le Gouvernement du Québec estime à 89 000 le nombre de travailleurs expérimentés qui pourraient être incités à demeurer plus longtemps sur le marché du travail.

Dès 2020, on parle de plus de 120 000 postes qui sont à pourvoir au Québec. Cette initiative a un réel impact sur la croissance de nos entreprises, donc sur le développement économique de chez nous.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Notifier de