Des entraînements personnalisés pour les mamans

Photo de Audrey Leblanc
Par Audrey Leblanc
Des entraînements personnalisés pour les mamans
(Photo : courtoisie)

La kinésiologue Kathryne Gervais offre depuis quelques mois des cours de mise en forme conçus spécifiquement pour les femmes enceintes et celles qui viennent d’accoucher. Lancée pendant le confinement au printemps dernier, son entreprise, Momki Bouge, connaît une popularité grandissante, si bien qu’elle peine à suffire à la demande.

Elle-même maman de deux enfants, elle comprend bien la réalité des futures mères et de celles qui le sont depuis peu. «L’idée d’offrir des cours à ces femmes m’est venue après ma première grossesse, raconte l’entrepreneure. J’ai eu une première belle grossesse, j’étais active et tout allait bien. Mais l’accouchement ne s’est pas bien passé, ça s’est terminé en césarienne d’urgence, endormie.»

«À l’accouchement, je me suis rendu compte que je n’étais pas si bien préparée que ça, ajoute cette dernière. Même après, en post-natal, il y a des choses que je ne savais pas. Je n’étais pas outillée pour recommencer à m’entraîner.»

Kathryne Gervais, kinésiologue et propriétaire de Momki Bouge.

De là est née sa passion. Sans hésiter, elle a commencé à suivre des formations et collecter toutes les informations pertinentes en lien avec ce type d’entraînement. «À mon deuxième accouchement, j’étais bien préparée et ça s’est bien déroulé parce que je savais où j’allais, explique Mme Gervais. J’ai même pu accoucher de façon naturelle.»

Pendant plusieurs mois, elle a eu l’opportunité de donner des cours adaptés aux femmes enceintes et aux nouvelles mamans à la clinique pour laquelle elle travaillait. Mais en avril dernier, elle a perdu son emploi dans la foulée des fermetures d’entreprises causées par la pandémie.

«Il n’était pas question que je laisse tomber ma communauté de mamans, lance-t-elle. J’ai décidé de faire de ma passion un emploi sur mesure qui me convient parfaitement. J’avais déjà la formation nécessaire et mes exercices étaient rodés depuis un an et demi.»

«En avril-mai, quand tout était fermé, je donnais une heure de cours par jour pendant la sieste de mes enfants, poursuit Mme Gervais. J’accompagne environ 40 femmes par semaine. Mon approche est personnalisée. Quand on a des enfants, on comprend ce que c’est. Je donne toujours des options en fonction de chaque femme. Je les suis depuis longtemps, je les connais. J’ai des athlètes comme des sédentaires. J’ai des femmes qui continuent avec moi, même après le post-partum.»

En mode virtuel

En raison du contexte sanitaire, ses services sont principalement virtuels. Elle aide également les futures et nouvelles mamans par le biais de groupes Facebook dans lesquels elle offre gratuitement des conseils, des vidéos d’exercices, des entrevues avec d’autres professionnels de la santé, des outils pour bouger, des défis pour prendre soin de soi, etc.

«Je ne m’associe pas du tout au phénomène des fitmoms qui sont obsédées par leur corps et la perte de poids, précise Mme Gervais. Ce qui est important pour moi, c’est de bouger de façon sécuritaire, d’atteindre sainement les recommandations en matière d’activité physique, sans pression sociale. Mais le plus important, c’est surtout d’avoir du plaisir à bouger.»

Pour prendre contact avec la kinésiologue ou en savoir plus sur ses services, consultez le www.momkibouge.com. Les liens vers ses groupes Facebook s’y trouvent également.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires