Des écoles mobilisées pour l’environnement

Audrey Leblanc

Des écoles mobilisées pour l’environnement
Line Desgagné, animatrice de la vie spirituelle et de l'engagement communautaire à l'école secondaire des Pionniers. (Photo : (Photo - Audrey Leblanc))

Des écoles de la région se mobilisent pour faire adopter une politique en environnement applicable à l’ensemble des établissements secondaires. Le projet est bien entamé. La politique a été rédigée et sera sous peu présentée au Centre de services scolaire (CSS) du Chemin-du-Roy, qui aura à se prononcer sur la question.  

Cette politique a été élaborée par des représentants de plusieurs écoles secondaires: des Pionniers, Chavigny, Le Tremplin à Sainte-Geneviève-de-Batiscan, l’Escale à Louiseville, le Séminaire Saint-Joseph et l’Académie les Estacades.

Le document comprend diverses actions à mettre en place, notamment de bannir les contenants et objets à usage unique, installer un système de compostage, acheter des produits d’entretien écoresponsables et favoriser l’achat de nourriture locale.

La politique est accompagnée d’un plan triennal afin que les écoles arrivent à mettre en place tous les éléments de celle-ci en trois ans. Et question de faire un suivi serré, chaque école aurait à produire un bilan annuel qui serait publié. 

« Tout a été pensé pour inciter les écoles à être proactives et à bien planifier chacune des actions dans le temps, spécifie Line Desgagné, membre du comité et animatrice de la vie spirituelle et de l’engagement communautaire à l’école secondaire des Pionniers. Il y a encore des écoles secondaires qui ne recyclent que le papier. C’est un non-sens. »

Si le projet est adopté par le CSS, chaque direction d’école sera responsable de mettre en oeuvre la politique. « Évidemment, il va y avoir des bémols en raison des mesures sanitaires, mais on pense que c’est réalisable sur trois ans », mentionne Mme Desgagné.

Le comité dont elle fait partie travaille sur ce projet depuis plusieurs années. « Présentement, la politique s’adresse aux écoles secondaires, mais on aimerait bien que le CSS fasse du pouce là-dessus pour l’étendre aux écoles primaires aussi », dit-elle.

Beaucoup de chemin parcouru

Depuis son arrivée aux Pionniers, Mme Desgagné constate que l’établissement scolaire a multiplié les efforts en matière d’environnement.

« Quand je suis arrivée ici, il n’y avait que la récupération du papier, se souvient-elle. Toutes les autres matières recyclables, comme les pots de yogourt, n’étaient pas recyclées. »

Depuis, l’école a notamment endossé la Déclaration d’urgence climatique, aboli l’eau embouteillée et procédé à l’installation de buvettes écologiques.

Dernièrement, l’école a aussi travaillé à faire retirer les objets à usage unique de la cafétéria et a transformé une partie du stationnement en cours verte. Celle-ci sera d’ailleurs utilisée comme classe extérieure. « On a d’autres projets, notamment du nettoyage dans certains secteurs de la ville, indique Mme Desgagné. Je veux aussi installer un mini-écocentre dans la place d’accueil pour ramasser les goupilles, batteries, attaches à pain, cellulaires, etc. »

Par ailleurs, en collaboration avec les autres écoles secondaires de la région, Mme Desgagné travaille à l’élaboration d’une journée zéro déchet. Au cours de cette journée pédagogique, tous les comités en environnement des diverses écoles se réuniraient pour fabriquer des items zéro déchet qui seraient ensuite distribués dans les écoles. Il pourrait s’agir, entre autres, de sacs à sandwich réutilisables.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires