Des desserts glacés véganes et sans allergène par une PME d’ici

Photo de Marie-Eve B. Alarie
Par Marie-Eve B. Alarie
Des desserts glacés véganes et sans allergène par une PME d’ici
Michael Cantin, promoteur des desserts glacés SNÖ, Chantal Durocher, de Desjardins Entreprises, et Mathieu Cossette, d'IDÉ Trois-RIvières (Photo : Marie-Eve Alarie)

Les desserts glacés SNÖ, un tout nouveau produit 100% végétalien à base de soya, fait son entrée dans les épiceries. C’est la PME trifluvienne Food 2.0 qui est derrière la création de ce nouveau produit entièrement fabriqué au Québec.

Le promoteur Michael Cantin a signé des partenariats avec la Laiterie Chagnon pour la fabrication, la Lichée pour le caramel, Maison Orphée pour l’huile et Aliments Natura pour le soya.

«Mon but premier a toujours été de rendre des produits le plus accessible possible. En plus d’être végane, ce produit est sans allergène. Il est accessible aux gens intolérants au lactose, aux personnes allergiques aux arachides et à tout le monde. C’est aussi de faire appel aux meilleurs partenaires au Québec. Il y a du bon lait, mais on a aussi du bon soya, du tournesol et de bons produits de caramel, par exemple. On a tout pour le faire ici et on en est très fier», explique M. Cantin.

Puisque les desserts glacés SNÖ ne comportent ni lait ni crème, le principal défi a été de recréer la texture de la crème glacée. Le processus a demandé près d’un an de travail, tandis que la création de la recette a nécessité un investissement de 20 000$.

«C’est sûr qu’on sera comparé à de la crème glacée. C’est important que ce soit le plus ressemblant possible. Il a aussi fallu développer chaque ingrédient pour qu’il soit végane et sans gluten. Par exemple, on a dû créer des recettes de brownies et de biscuits véganes pour deux de nos saveurs. Il fallait également le fabriquer dans un milieu sans allergène. C’est une grosse démarche avec le MAPAQ. Il a fallu tout créer de A à Z», raconte Michael Cantin.

L’entrepreneur a également connu des difficultés en ce qui concerne l’approvisionnement, puisqu’il est ardu d’avoir accès à de grandes quantités de lait de soya en vrac.

Le marché de l’alimentation du Québec a rapidement montré de l’intérêt pour ces desserts glacés, de sorte que les produits SNÖ seront disponibles dans 660 points de vente au Québec, dont les marchés IGA, Metro, Avril et Rachelle-Berry.

Vers une production à Trois-Rivières

À l’heure actuelle, la production des desserts glacés SNÖ se fait sur la rive sud de Montréal. Cependant, Michael Cantin souhaite en rapatrier toute la production du côté de Trois-Rivières d’ici deux ans.

«On veut être basé à 100% à Trois-Rivières pour être le plus centré possible. C’est notre prochain projet afin de tout contrôler de A à Z et développer de nouvelles saveurs. On a aussi d’autres produits à venir, notamment pour Noël où on arrivera avec quelque chose d’un peu différent», souligne M. Cantin.

Pour l’instant, six saveurs sont offertes en format de 500 ml. Cependant, M. Cantin voit grand pour son entreprise.

Ce dernier vient également de terminer le développement afin de faire un produit se rapprochant de la crème glacée molle, mais végane, pour l’offrir aux détaillants. «Les personnes qui ne peuvent pas manger de produits laitiers pourront ainsi avoir une alternative.»

«C’est un marché qui bouge très vite, rappelle Michael Cantin, et on fait face à de très gros compétiteurs, comme Danone. Notre avantage, c’est qu’on peut s’adapter rapidement, car on est plus petit. On peut faire des tests de marché et les retirer rapidement, proposer un produit spécial pour un événement précis, etc. C’est pour cette raison qu’on doit s’adapter le plus vite possible. Il faut s’assurer d’être continuellement à jour et en concordance avec ce que les clients recherchent.»

La PME a pu compter sur le soutien d’Innovation  et Développement économique (IDÉ) Trois-Rivières qui a accordé une aide financière de 60 000$ à la PME par l’entremise de son Fonds local de solidarité et son Fonds local d’investissement. Par ailleurs, Desjardins, via son programme Créavenir, a octroyé une marge de crédit de 15 000$ et une subvention de 5000$ à Food 2.0 pour ce projet.

Partager cet article

1
Laisser un commentaire

avatar
1 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
1 Comment authors
Monique Recent comment authors
  S'inscrire  
newest oldest most voted
Notifier de
Monique
Guest
Monique

»Des desserts glacés véganes et sans allergène » euh…. le soya EST un des allergènes prioritaires…