Des coupes menstruelles gratuites au Cégep de Trois-Rivières

Par Boris Chassagne | Initiative de journalisme local
Des coupes menstruelles gratuites au Cégep de Trois-Rivières
Justine Viviers, vice-présidente aux affaires environnementales à l’Association générale des étudiants du Cégep de Trois-Rivières. (Photo : courtoisie)

L’Association générale des étudiants du Cégep de Trois-Rivières (AGECTR) offrira des coupes menstruelles aux étudiantes du Cégep qui en feront la demande.

Près de 400 coupes menstruelles de marque DivaCup seront offertes gratuitement aux étudiantes du cégep dans des sacs réutilisables en coton fabriqués au Québec et dont le dessin a aussi été réalisé par une étudiante du Cégep.

«DivaCup,  c’est la compagnie avec laquelle les gens sont plus à l’aise et celle avec laquelle on avait le plus de facilité à travailler », explique Justine Viviers, vice-présidente aux affaires environnementales à l’Association générale des étudiants du Cégep de Trois-Rivières.

Ce projet de distribution de coupes menstruelles a été adopté par l’AGECTR à l’automne 2020. L’association va y consacrer près de 16 000 $. Le projet est financé à même les cotisations étudiantes du Cégep et son Fonds Vert.

L’objectif du projet est double, le premier étant de contribuer à réduire l’empreinte écologique des produits d’hygiène féminine. Selon l’AGECTR, 771 millions de produits menstruels sont mis à la poubelle chaque année au Canada. Ceux-ci mettent, par ailleurs, près de 500 ans à se dégrader, explique Justine Viviers.

L’AGECTR cherche aussi à combattre ce que Mme Viviers appelle la précarité menstruelle. «On ne le soupçonne pas, mais certaines femmes n’ont pas les moyens d’acheter des tampons chaque mois. Au Canada, près du tiers des femmes de moins de 25 ans ont de la difficulté à acheter ce genre de produits », soutient Mme Viviers.

Méconnue, mais performante

«La coupe menstruelle a beaucoup de qualités.  Elle est réutilisable, économique, écologique et fabriquée au Canada », précise Mme Viviers.

Faite en silicone, la coupe menstruelle est tout aussi performante, sinon plus que les autres produits menstruels disponibles sur le marché.

«Pour moi, ça fonctionne beaucoup mieux. Il n’y a pas de fuites, ça récolte plus de matière, c’est simple à utiliser et confortable. On sait que ça existe, mais on est parfois réticentes à l’essayer ». On s’en occupe aussi moins souvent, environ deux fois par jour, dit-elle. « Une même coupe peut durer jusqu’à cinq ans », note Mme Viviers.

Les coupes menstruelles coûtent normalement près de 40 $, alors qu’une boîte de tampons coûte près de 7 $. « C’est beaucoup de déchets et beaucoup de plastique les produits d’hygiène féminine en général ». Et rien n’empêche d’alterner entre les coupes et des produits plus communs, conclut Justine Viviers.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires