Dans les coulisses d’un Joyeux Calvaire!

Photo de Marie-Eve B. Alarie
Par Marie-Eve B. Alarie
Dans les coulisses d’un Joyeux Calvaire!
Alain Jenkins, concepteur des accessoires (Photo : Marie-Eve Alarie)

Inspirations automnales avec de petites touches comiques et poétiques: voilà ce qui guide les créateurs qui œuvrent dans les coulisses du spectacle Joyeux Calvaire – Hommage aux Cowboys Fringants du Cirque du Soleil. Alain Jenkins, concepteur des accessoires, et Sébastien Dionne, concepteur des costumes, ont ouvert les portes de leur atelier respectif aux médias pour donner un avant-goût de leur travail.

Alain Jenkins en est à sa quatrième production à titre de concepteur d’accessoires avec le Cirque du Soleil à Trois-Rivières. Il collabore aux spectacles de la Série Hommage depuis le spectacle Tout écartillé – Hommage à Robert Charlebois.

«Mon travail est d’ajouter des accessoires qui contribuent à insuffler une touche d’émotion ou une touche comique, selon le besoin, notamment dans les transitions. La conception de ces accessoires demande beaucoup d’ingéniosité et de créativité. On trouve des objets dans des brocantes un peu partout et on les modifie ou on en fabrique totalement de nouveaux. Jean-Guy [Legault, metteur en scène du spectacle] joue un peu avec eux, les teste, puis on réagit en fonction de ses demandes. On est deux à faire rouler l’atelier pendant les trois semaines précédant le spectacle», explique-t-il.

Pour Joyeux Calvaire, il a notamment conçu une vingtaine de maisons aux teintes automnales qui seront éclairées et qui pourront être déplacées par les artistes du spectacle. Le contrôle de la lumière se fait entièrement à distance.

Des voitures tamponneuses importées d’Asie viendront aussi ajouter une touche de fantaisie et de comédie au spectacle.

«Dès le départ, on a eu des indications pour la thématique visuelle des accessoires, précise Alain Jenkins. Il y a le côté brut, le bois et l’automne. Ça donne le ton à notre travail. On a créé des centaines d’accessoires. Au-delà de leur esthétisme, il faut que les accessoires soient cohérents et que l’ingénierie derrière serve le spectacle. Quand ils sont bien faits, on ne les voit pas tellement parce que ça signifie qu’ils s’intègrent bien. Les accessoires permettent d’apporter beaucoup de petites touches de merveilleux.»

Entre haute couture et sécurité

Sébastien Dionne est également de retour à la conception des costumes du spectacle. Sa signature se caractérise par une approche du costume fortement inspirée par la haute couture. Il a aussi un intérêt marqué pour le costume historique.

Sébastien Dionne, concepteur des costumes

Pour Joyeux Calvaire – Hommage aux Cowboys Fringants, il joue avec les textures pour apporter une certaine richesse aux nombreux costumes du spectacle.

«J’ai la chance d’avoir un beau champ de liberté. Avant, on était plus dans le concret dans l’approche pour les costumes. Cette fois-ci, j’avais envie d’aller plus loin dans la poésie. On veut des personnages qui proposent une évasion du quotidien», souligne-t-il.

Il se donne pour mission de faire sortir le côté automnal et chaleureux par des couleurs orangées, rouges et jaunes, entre autres.

«Le défi demeure d’amalgamer les matières riches avec les difficultés techniques imposées par le cirque pour s’assurer de la sécurité des artistes durant les numéros. On incorpore aussi de petites touches cowboys ici et là. Jusqu’au jour de la première, on fait des modifications», raconte-t-il.

Les animateurs qui arpenteront la foule auront aussi des costumes hors du commun qui représentent un défi majeur de conception. Impossible d’en révéler davantage pour l’instant, mais chose certaine, ça ne passera pas inaperçu!

 

***

Une troisième supplémentaire s’ajoute

En raison du fort engouement envers le spectacle Joyeux Calvaire – Hommage aux Cowboys Fringants, la Corporation des Événements de Trois-Rivières annonce l’ajout d’une troisième supplémentaire.

Cette supplémentaire aura lieu le 13 août et s’additionne aux supplémentaires annoncées les 23 et 30 juillet, portant le nombre de représentations à 23, un record pour l’organisation.

«On a vu un engouement dès le lancement de la vente de billets, mais c’était de voir si l’engouement perdurerait. On voit qu’il y a toujours une progression dans l’engouement. Si ça se maintient, on va vers un record. Le public nous fait confiance», commente Steve Dubé, directeur général de la Corporation des Événements de Trois-Rivières.

«On est tellement fier de ce qu’on fait ici. On voir une histoire d’amour qui se tisse entre Trois-Rivières et les artistes et artisans du spectacle. Ça fait cinq ans qu’on est ici et ça ne s’estompe pas», ajoute Daniel Fortin, vice-président création du Groupe Cirque du Soleil.

Jusqu’à présent, le seul le spectacle hommage à avoir programmé des supplémentaires était Tout écartillé – Hommage à Robert Charlebois. Deux supplémentaires avaient alors été ajoutées au calendrier.

Le spectacle sera présenté à l’Amphithéâtre Cogeco à compter du 17 juillets. Les billets sont en vente au www.amphitheatrecogeco.com et à la billetterie de la salle J.-Antonio-Thompson  (819 380-9797).

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Notifier de