Un « gros party country » à la salle Thompson!

Annie Blanchard et Maxime Landry ont grandi au son de la musique country. C’est Renée Martel qui les a d’abord réunis sur une chanson country dans l’un de ses spectacles. « Je me souviens qu’à ce moment, c’est comme si on avait grandi dans le même salon avec la même musique, les mêmes influences », raconte Maxime Landry. C’est cette première rencontre qui a pavé la voie à leur projet country Jolene & The Gambler.

« Quand tu lances un projet, tu es super emballé, mais on ne sait jamais ce que les gens vont en faire ou comment ce sera accueilli. Ç’a a été un gamble avec Maxime. On a été tellement heureux de voir que les gens embarquent dans ce projet. Pour nous, c’est aussi une façon de rendre hommage à Dolly Parton et Kenny Rogers qui ont marqué notre parcours tout comme celui de nombreux autres. Ça faisait longtemps qu’on n’avait pas vécu une tournée à grand déploiement comme celle-là. C’est un cadeau qu’on vit! » lance Annie Blanchard.

Sur leur nouvel album Le country de nos idoles, le duo revisite plusieurs grands succès qui avaient été repris en français par leurs idoles: Patrick Norman, Paul Daraîche, Renée Martel et plusieurs autres.

C’est l’occasion de redécouvrir Mille après mille (On The Road Again), Je m’envolerai (I’ll Fly Away), C’est mon histoire (Nickels and Dimes), Nous et plusieurs autres.

« On refait des arrangements et on les réinterprète à notre manière. Ça donne un son plus actuel à ces chansons qu’on entend depuis des années, sans les dénaturer, souligne Maxime Landry. Il y a encore une nostalgie, en ce sens qu’on veut entendre ce qu’on écoutait plus jeune. On le voit, la magie est encore là en spectacle. Les gens connaissent les chansons et viennent passer un bon moment avec nous. »

« C’est un album rempli de chansons qui ont été marquantes pour nous. On a eu des coups de cœur pour ces chansons. On a aussi eu la chance de côtoyer nos cowboys du Québec et de faire de la scène de Renée Martel et Paul Daraîche, notamment », ajoute-t-il.

Annie Blanchard et Maxime Landry font également un beau clin d’œil à Renée Martel sur l’album Le country de nos idoles.

« J’avais écrit une chanson en duo avec Renée Martel. Quand on a travaillé sur notre album, je me suis mis à réécouter ces chansons. Je me suis dit que ce serait donc beau de la chanter à trois », raconte Maxime Landry.

Il a obtenu les autorisations pour isoler la voix de Renée Martel sur la chanson Si tu le croises un jour et en retravailler les arrangements. On peut donc entendre la voix de la défunte reine québécoise du country aux côtés de celles d’Annie Blanchard et de Maxime Landry.

« Renée était ma grande amie, alors de me retrouver en studio et de réentendre sa voix pendant l’enregistrement de la chanson, ça a été un grand moment d’émotion, témoigne Annie Blanchard. C’est un gros coup de cœur pour moi sur cet album. »

Un spectacle à grand déploiement

Le duo promet un « beau party country » aux spectateurs de la salle J.-Antonio-Thompson ce vendredi 20 octobre. Six musiciens sur scène, des changements de costume, des décors: pas question de faire les choses à moitié!

« Quand on a décidé de faire le projet, Maxime n’a rien négligé. C’était on le fait ou non! C’est un spectacle qui nous fait du bien et qui est extraordinaire pour nous comme pour les spectateurs, soutient Annie Blanchard. Avec les costumes, les belles robes et les beaux vestons, on veut rendre hommage de belle façon à Dolly Parton et Kenny Rogers. Les gens découvrent aussi des chansons qu’ils connaissaient moins du répertoire country et il y a une partie du spectacle consacrée aux chansons francophones. »

Quelques billets sont encore en vente pour le spectacle du vendredi 20 octobre. Une supplémentaire a également été annoncée le 10 août 2024. Il est possible de se procurer des billets à la billetterie de la salle J.-Antonio-Thompson (819 380-9797) et au www.culture3r.com.