Regards sur les femmes et la Mystique au Sanctuaire

Par marie_eve_alarie
Regards sur les femmes et la Mystique au Sanctuaire
Marie-Hélène Naud, commissaire de l'exposition. (Photo : (Photo Marie-Eve Alarie))

Après un passage au Musée des cultures du monde de Nicolet, l’exposition Un trésor bien gardé | Les femmes et la Mystique s’amène du côté du Sanctuaire Notre-Dame-du-Cap, juste à temps pour le Festival de l’Assomption.

L’exposition Un trésor bien gardé | Les femmes et la Mystique retrace des femmes influentes de différentes cultures et religions ayant eu une quête mystique au cours de leur vie. Première exposition nord-américaine portant sur un tel sujet, celle-ci permet de découvrir une quinzaine de femmes mystiques de tous les horizons et de toutes les croyances.

« Je trouve triste qu’il n’y ait pas plus de compréhension, parfois, entre les religions parce qu’au final, on parle tous de l’amour, souligne Marie-Hélène Naud, commissaire de l’exposition. C’est pour cela que je voulais regrouper plusieurs cultures et religions. J’avais beaucoup lu sur les hommes mystiques, mais il y avait peu de documentation sur les femmes mystiques. Je souhaitais aussi choisir des femmes mystiques contemporaines pour éviter que les gens pensent que c’est inaccessible. »

Elle a finalement réussi à dénicher beaucoup de matériel sur les femmes mystiques pour préparer l’exposition, notamment dans le dictionnaire sur les femmes mystiques. Cela lui a permis de regrouper des illustrations ou des photos des femmes mystiques, ainsi que des œuvres les représentant bien. Chaque œuvre est d’ailleurs accompagnée d’un texte écrit par la femme dont il est question ou qui se rapporte à ses idéaux.

« L’exposition s’articule autour du thème de l’union. Il faut savoir que la Mystique est l’état de l’union de l’âme au divin, explique Mme Naud. Des gens ont des expériences mystiques sans le savoir. Par exemple, lorsque l’on regarde le ciel et qu’on se sent englobé, ça se rapproche d’une expérience mystique. »

Cinq grands thèmes s’y dégagent, soit l’union, la mort, l’amour, l’ivresse et l’abîme, toutes des étapes d’un cheminement vers la mystique. L’exposition comprend des reproductions d’œuvres provenant de collections muséales et privées canadiennes, de même que quelques œuvres originales, dont un dessin de l’artiste Inuvialuit Abraham Anghik Ruben.

« Le but de l’exposition est aussi d’éliminer les barrières et de stimuler une ouverture d’esprit plus grande envers les différentes cultures », précise la commissaire de l’exposition Un trésor bien gardé | Les femmes et la Mystique qui est présentée jusqu’au 10 octobre à la salle du Pèlerin, située à l’intérieur du Centre de services du Sanctuaire Notre-Dame-du-Cap.

Les personnes intéressées à en apprendre davantage peuvent aussi se procurer le catalogue de l’exposition à la boutique du Sanctuaire.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires