Quand Nicolas pleurait des larmes scintillantes

Par marie_eve_alarie
Quand Nicolas pleurait des larmes scintillantes
Le conte « Les larmes scintillantes de Nicolas » a été écrit par Adamo Ionata. (Photo : (Photo Marie-Eve Alarie))

Lorsqu’un ours polaire croise ­Nicolas dans la noirceur de la nuit, le vieux barbu pleure, mais ses larmes ont cette particularité qu’elles deviennent des boules scintillantes. Ce ­soir-là, les deux comparses rencontrent un renne – au nez pas encore rouge ! – gourmand et serviable.

On ne dévoilera pas tous les détails du charmant petit conte intitulé ­Les larmes scintillantes de ­Nicolas qui a été remis aux enfants qui sont allés à la rencontre du père ­Noël à la ­boutique-atelier la ­SDC ­centre-ville jusqu’au 18 décembre.

Ce conte est une création du ­Trifluvien ­Adamo ­Ionata et a été illustré par ­Marie-Pier ­Lavoie. Dans cette réinvention de l’histoire du père ­Noël, l’homme à la barbe blanche finira par retrouver le sourire dans un ciel illuminé.

«  ­Noël, c’est magique ! ­On peut se permettre d’oser, de sortir du cadre de référence. Je ne voulais pas arriver avec l’Enfant au tambour ou ­La petite fille aux allumettes. Je voulais trouver une idée qui sorte de l’ordinaire. Alors pourquoi ne pas imaginer que le père ­Noël n’a pas toujours été le père ­Noël. Je suis vraiment très fier du résultat  », confie l’auteur du conte.

L’amoureux de ­Noël qu’est ­Adamo ­Ionata avait collaboré avec l’équipe de la ­SDC ­centre-ville, en 2021, lors de l’arrivée du père ­Noël à la ­boutique-atelier. Il avait produit un texte qui avait été utilisé en voix ­hors-champ de la vidéo présentée lors de l’arrivée du père ­Noël.

«  L’équipe avait bien aimé le côté féerique et un brin comique que j’avais donné au texte. À la fin de l’été, ­Gena [Déziel, directrice générale de la ­SDC ­centre-ville] m’a approché pour que j’écrive un conte pour les enfants. C’est la première fois que j’écris quelque chose qui est imprimé et partagé sous la forme d’un livre. De savoir qu’une illustratrice est ensuite partie de mon texte pour créer les images et dessiner le décor, ça me fait capoter ! ­Le résultat est magnifique ! C’est identique à ce que j’avais en tête  », ­raconte-t-il.

«  ­De savoir que les familles qui sont allées voir le père ­Noël au ­centre-ville sont revenues avec cette histoire et l’ont lue à leurs enfants, ça me comble, poursuit ­Adamo ­Ionata. J’ai une amie qui a lu le conte à son garçon de cinq ans et il lui a demandé de le relire aussitôt. Je suis très heureux d’offrir ce beau moment de lecture en famille.  »

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires