Luc Langevin fait place à son imagination

Photo de jcossette
Par jcossette
Luc Langevin fait place à son imagination
L'illusionniste en sera à son troisième spectacle sur scène, spectacle qu'il a intitulé «Vérités». (Photo : courtoisie)

Luc Langevin est de retour sur scène après deux ans de pandémie au cours de laquelle il n’a pas chômé. Il sera de passage à Trois-Rivières le 18 novembre prochain pour présenter son nouveau spectacle.

L’illusionniste en sera à son troisième spectacle sur scène, spectacle qu’il a intitulé Vérités.

« Le spectacle s’appelle Vérités parce que c’était un terme que je voulais aborder. Je trouve ça drôle d’aborder ce thème-là pour un illusionniste, mais c’est un thème très riche. Il a été utilisé beaucoup pendant la pandémie et on a vu qu’une vérité est très flexible et elle dépend beaucoup du point de vue d’une personne. Une vérité est rarement vraie pour tout le monde. J’ai donc voulu exploiter ça à travers les différents numéros du spectacle », confie-t-il d’entrée de jeu.

« Les gens peuvent s’attendre à être surpris parce que c’est l’émotion que je veux susciter, la surprise, en plus de toutes les émotions qu’un illusionniste veut toujours amener sur scène. Comment il fait ça et comment est-ce possible? On va rire aussi parce qu’il y a beaucoup d’humour. »

Étant donné qu’il essaie toujours d’arriver avec de nouvelles propositions dans chacun de ses nouveaux spectacles, les gens peuvent donc s’attendre à de nouveaux numéros novateurs.

« J’ai voulu innover dans la magie, mais aussi dans le format. Il y a un tour qui se passe dans le lobby de la salle et un numéro en Facetime avec une personne dont on va contacter au hasard. La magie dépasse les frontières du théâtre. On sort de pandémie et j’avais le goût d’offrir de la magie à plus grand déploiement, alors j’ai conçu une dizaine de numéros inédits que je n’ai jamais faits auparavant. Les numéros que je fais, les gens n’auront jamais vu un autre magicien les faire parce que je les ai développés à l’interne avec mon équipe », ajoute-t-il.

« C’est vraiment une volonté que j’ai d’offrir aux gens des choses qui ne peuvent pas se voir ailleurs. Ça donne une plus-value au spectacle et comme artiste, c’est plus valorisant développer mes propres œuvres. C’est certain qu’on ne peut pas s’empêcher de s’inspirer de ce qu’on voit autour. La magie est un art qui existe depuis tellement longtemps, alors il y a tellement de choses qui ont déjà été faites alors le plus gros défi est toujours de trouver ce qui n’a pas été encore faire et ce que les spectateurs n’ont pas déjà vu. »

De son propre aveu, l’énergie que procure le public une fois sur scène lui a manqué ces deux dernières années. 

« C’est certain que je me suis ennuyé des gens et des applaudissements de la foule, même si le spectacle virtuel m’a permis de rester actif et de garder le contact avec le public. C’est venu me chercher dès que je suis remonté sur scène! J’ai toujours beaucoup de plaisir de renouer avec sur les planches et c’est une dynamique le fun l’interaction avec une foule. Bref, je me sens encore sur mon X lorsque je monte sur scène », explique-t-il. 

Tel que mentionné précédemment, l’artiste est demeuré actif sur les réseaux sociaux pendant que la COVID-19 sévissait, notamment à l’aide d’un spectacle virtuel.

« Je suis content de l’avoir fait parce qu’il a connu un beau succès et il a permis d’occuper beaucoup de mon temps dans cette période-là. J’ai fait plus de 150 représentations devant plus de 50 000 personnes et le show a même gagné des prix d’innovation. J’ai fait de la magie dans la boîte courriel des gens ou même chez les gens. C’était particulier comme spectacle, mais j’ai adoré ça », conclut-il.

Sa toute nouvelle tournée pourrait s’étirer sur une période d’au moins deux ans, incluant un périple de six mois en France.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires