Les Nouveautés de l’ONF changent de formule

CINÉMA. L’événement des Nouveautés de l’Office national du film (ONF) tel qu’on le connaissait depuis 16 ans n’existera plus sous cette formule à partir de cette année.

«C’est d’un commun accord que la Corporation de développement culturel de Trois-Rivières et l’Office national du film du Canada ont décidé de remplacer les Nouveautés de l’ONF à Trois-Rivières par une formule plus flexible, tout en conservant la même complicité qui unit nos deux organisations avec le public trifluvien depuis 2000», indique l’Office national du film dans une communication envoyée à TC Media.

Plusieurs facteurs ont mené à cette décision, notamment le contexte d’aujourd’hui qui a amené l’organisme à réfléchir sur son positionnement et à être plus créatif pour mieux desservir le public. L’heure était également «au bilan et au renouveau», explique-t-on.

La collaboration entre l’ONF et la Corporation de développement culturel trifluvienne se poursuit donc une nouvelle approche qui devrait permettre de présenter des films de l’ONF –nouveautés ou non– à divers moments dans l’année.

«C’était une formule qui était statique, c’est-à-dire qu’au même moment de l’année, il fallait s’assurer de présenter les nouveautés. Parfois, ça ne cadrait pas. Il y avait certains films qu’on ne pouvait pas présenter parce qu’ils n’étaient pas rendus à cette étape dans leur cycle de commercialisation, mais qui auraient peut-être été disponibles un mois plus tard», explique Olivier Letarte, coordonnateur du Centre culturel Pauline-Julien.

«Là, l’avantage, c’est qu’on pourra présenter les bons films au bon moment et ça nous permettra de saisir les opportunités qui se présenteront à nous tout au long de l’année», ajoute-t-il.

Par ailleurs, le Ciné-Campus devrait projeter, à l’occasion, des courts-métrages de l’ONF avant le programme régulier, un peu comme cela se faisait lors des Nouveautés de l’ONF ces dernières années.

«Plutôt que d’offrir un seul rendez-vous par année, l’ONF sera présent à Trois-Rivières tout au long de l’année, que ce soit à la salle Anaïs-Allard-Rousseau, au Centre culturel Pauline-Julien, au Ciné-Campus et même chez d’autres diffuseurs partenaires, tel Boréalis, pour ne nommer que celui-ci. C’est donc par sujet et par circonstance que nous continuerons cette belle collaboration. Avec 13 000 films, l’ONF devrait être en mesure de rejoindre tous les publics trifluviens, jeunes et moins jeunes», conclut l’ONF dans son document.

Du côté du Centre culturel Pauline-Julien, on pourra voir le film de l’ONF «Rue de l’Inspecteur» le 30 janvier, dans le cadre du carnaval du district de la Madeleine.

Le 3 mars prochain, le film «Pipelines, pouvoir et démocratie» sera quant à lui projeté au Ciné-Campus en présence du réalisateur Olivier D. Asselin.