Laura St-Pierre mène l’enquête

Laura Saint-Pierre est une jeune étudiante de 15 ans qui rêve de devenir journaliste. Alors qu’elle travaille au sein du journal étudiant de son école, elle mettra le nez dans un dossier d’intimidation à son école sans se douter de ce qu’elle apprendra au fil de ses recherches…

Un gros événement bouleverse la jeune héroïne au tout début du roman et comme cela implique une personne qu’elle connaît, elle décide de mener son enquête.

Voilà la trame du premier tome de la série Laura Saint-Pierre publiée chez Perro Éditeur.

La série qui compte deux tomes pour l’instant, «Laura Saint-Pierre, journaliste d’enquête» et «Trop jeune pour mourir», est l’œuvre de la journaliste et auteure trifluvienne Linda Corbo, qui a voulu offrir une série avec de l’action et des rebondissements.

«C’est comme des mini-suspenses et le journalisme, c’est parfait pour de l’action et du rebondissement. Évidemment, il y a aussi une petite histoire d’amour qui se dessine quand un photographe de presse très attirant arrive dans la place», explique-t-elle.

«Je voulais que ce soit du divertissement et qu’il y ait du rythme. On en voit de toutes les sortes en journalisme et Laura sera confrontée à ses idéaux. Les jeunes lecteurs devraient se poser des questions également», ajoute-t-elle.

Dans le deuxième tome, «Trop jeune pour mourir», l’adolescente fera la rencontre d’un journaliste connu, lors d’un certain événement. Il lui confiera la mission d’infiltrer un milieu particulier.

Plonger dans la fiction

C’est vraiment un tout autre type d’écriture qu’a expérimenté Mme Corbo pour cette série. Contrairement à son précédent roman, «Dernière station», elle a pu plonger tête première dans la fiction.

«Pour Dernière station, j’avais fait 21 heures d’entrevue avec la fille. C’était une approche plus journalistique, surtout que j’étais tenue de respecter ses émotions. Je voulais que ça lui soit très fidèle. Là, avec Laura Saint-Pierre, je peux inventer ce que je veux. Je crée des univers, des personnages… Je me suis fait prendre au jeu et ces personnages m’habitent aujourd’hui. J’ai tout mon univers dans ma tête», confie-t-elle avec enthousiasme.

C’est son éditeur Bryan Perro qui lui a conseillé d’écrire sur quelque chose qu’elle aime et qu’elle connaît.

«Le journalisme a toujours été ma passion. Je suis encore et toujours en amour avec mon métier. J’ai trouvé que c’était une belle trame pour aller dans l’action. Je connais ça une fille de 15 ans déterminée à réaliser son rêve de devenir journaliste», admet Linda Corbo.

Un troisième tome est à venir cet automne et un quatrième est déjà en chantier.