Des danseurs de la région plongés dans la magie de Casse-Noisette

Par superadmin
Des danseurs de la région plongés dans la magie de Casse-Noisette
Thomas Bellefleur-Bondu et Rose-Marie Perreault interprètent les deux premiers rôles de Casse-Noisette. Photo

À l’approche de Noël, des dizaines de jeunes danseurs amateurs de la région se préparent à vivre un véritable conte de fées en préparant l’une des plus grosses productions de l’année à Trois-Rivières: Casse-Noisette. Peu importe de quel coin de la Mauricie ils viennent, ces danseurs, dont Rose-Marie Perreault et Thomas Bellefleur-Bondu de Trois-Rivières, ont en commun l’amour de la danse et l’émerveillement face à la magie de ce légendaire ballet.

«Casse-Noisette c’est la magie des fêtes, le rêve de petite fille par excellence. Même les adultes ne peuvent pas résister à la musique de Tchaïkovski et à la féérie d’un spectacle comme celui-là, où 100 personnes dansent sur la même scène », affirme Claire Mayer, directrice de l’école de danse L’Astragale, qui a pris cette année les rênes de la production, montée avec les Ballets Ouest. «C’est la troisième année que le spectacle est présenté à Trois-Rivières, mais c’est la première fois qu’on produit le spectacle. Les Ballets Ouest fournissent les 30 danseurs professionnels, les décors et les costumes. Nous nous occupons de la logistique et de préparer les 70 danseurs amateurs», détaille Mme Mayer, faisant valoir qu’une telle production est un véritable cadeau pour les danseurs et les spectateurs.

Dans l’attente de la nuit magique

Le mois de décembre étant déjà bien entamé, la plupart des jeunes danseurs vivent dans l’attente du fameux soir magique. Bras bien ronds, jambes tendues, pieds pointés, tête haute, il en faut de la grâce pour Rose-Marie et Thomas qui interpréteront Clara et Fritz, les 21 et 22 décembre prochains à la salle J-Antonio-Thompson. En répétition tous les samedis depuis août dernier, les deux jeunes Trifluviens suivent à la lettre les conseils de la répétitrice. «Il y a trois ans que je danse avec L’Astragale. Après les auditions, j’étais vraiment surprise. Jamais je ne pensais obtenir le premier rôle. C’est un immense défis pour moi, surtout que c’est la première fois que j’obtiens un rôle comme celui-là», clame fièrement Rose-Marie Perreault, 12 ans, qui joue le rôle de Clara. «La danse demande beaucoup de technique, mais au-delà de ça, je dois transmettre des émotions à mon public et j’adore ça», ajoute la jeune Trifluvienne, qui aspire à une carrière en danse. Mêmes jeux pétillants du côté de Thomas Bellefleur-Bondu, 11 ans, qui interprète le second rôle principal. «Je danse surtout le jazz funky, mais Rose-Marie m’a convaincu de faire les auditions. Et je suis vraiment content d’avoir obtenu le rôle de Fritz. Casse-Noisette ce n’est pas seulement du ballet, c’est aussi du théâtre», lance-t-il, expliquant que la danse l’amène à s’exprimer autrement. Le jeune Trifluvien se dit toutefois stressé par la première du spectacle puisqu’il sera le premier danseur à mettre les pieds sur la scène. D’ici là, il leur reste beaucoup de travail à faire. Il faudra que tout, les gestes, les pas, les costumes, les éclairages, le jeu, soit répété encore des dizaines de fois pour atteindre la perfection. La magie pourra ensuite se réveiller et vivre le temps de deux soirées magiques.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires