COVID-19: les éclosions en diminution dans la région

Par Rédaction Hebdo Journal
COVID-19: les éclosions en diminution dans la région
Covid-19 (Photo : gracieuseté)

Alors que la région Mauricie/Centre-du-Québec est officiellement passée au palier de préalerte (jaune) lundi dernier, le portrait épidémiologique continue de s’améliorer dans la région. Effectivement, le nombre de cas quotidien a poursuivi sa baisse, passant d’une moyenne de 11 cas par jour à 7 cas par jour.

Cette baisse s’observe également par rapport aux éclosions. On recense 12 éclosions actives comparativement à 24 la semaine dernière. Les hospitalisations comptaient quatre lits occupés mercredi matin.

« Bien que les indicateurs surveillés soient très encourageants, il est bon de se rappeler que le virus est toujours en circulation. Ainsi, il est important que les gens continuent d’appliquer les mesures préventives de base même si, depuis quelques jours, nous pouvons profiter d’un allègement des mesures avec le passage au palier jaune », précise Dre Marie Josée Godi, directrice régionale de santé publique.

La santé publique surveillera d’ailleurs, au cours des prochaines semaines, si le déconfinement partiel aura des effets sur l’évolution de la situation de la COVID-19 dans la région avant d’envisager un passage au palier de vigilance (vert) et un allégement encore plus important des mesures sanitaires.

Nouvelle offre de dépistage

De nouveaux appareils ID NOW, permettant des analyses plus rapides de tests COVID-19, ont commencé à être déployés dans les cliniques de dépistages. Ces analyses rapides sont maintenant accessibles à la clinique de dépistage de Trois-Rivières et seront graduellement déployés à Victoriaville, Drummondville et Shawinigan.

Ces tests se font par prélèvements gorge-narine et les résultats de leur analyse peuvent être obtenus à l’intérieur de trois heures. Ils sont uniquement offerts aux personnes présentant des symptômes de la COVID-19. Comme l’analyse est plus rapide, cela accélère l’identification des personnes-contacts et la mise en place des mesures préventives.

Pour débuter, la capacité d’analyse est d’environ 50 prélèvements par jour dans chacune des cliniques de dépistage. Il ne sera pas possible d’effectuer ces tests après 14 h 30, afin de s’assurer de l’obtention du résultat dans la même journée.

La baisse de fréquentation des cliniques de dépistage représente le moment idéal pour former le personnel et vérifier la performance des nouveaux appareils permettant l’analyse rapide des prélèvements.

Il est toujours possible de faire un test de dépistage par gargarisme ou encore le test nasopharyngé. Le délai moyen de divulgation des tests réguliers est actuellement de 13 heures.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires