COVID-19: annulation des messes

Par Rédaction Hebdo Journal
COVID-19: annulation des messes
(Photo : archives)

Le Diocèse de Trois-Rivières suspend toutes les célébrations et activités publiques dans les églises, lieux de culture et chapelles du territoire jusqu’à nouvel ordre.

Cette mesure sera révisée en vue de la fête de Pâques, dont le temps fort dans les communautés chrétiennes débute normalement avec le jeudi saint, cette année le 9 avril. Ainsi, les célébrations religieuses régulières, qu’elles soient sans prêtre, autour de la Parole, ou dans le cadre d’une messe présidée par un prêtre, sont annulées à la grandeur du Diocèse de Trois-Rivières, et ce, autant la semaine que la fin de semaine. Il en va de même pour les activités publiques du carême dans les églises, lieux de culte et chapelles de la région, et ce, autant la semaine que la fin de semaine.

« Gérer le nombre de personnes présentes dans nos rassemblements est souvent délicat. Je vois en cela un trop grand défi, d’où ma décision d’annuler les célébrations régulières et activités publiques du carême dans toutes les églises, lieux de culte et chapelles sur semaine et lors de la fin de semaine. Les personnes qui fréquentent les célébrations régulières dans les églises sont majoritairement des personnes aînées et parfois vulnérables sur le plan de la santé, je pense d’abord à leur protection. Je pense aussi aux prêtres qui président aux célébrations et aux bénévoles des diverses communautés qui les rendent possibles. Une telle suspension est inédite, j’en conviens. Je pense à la prévention et à la santé de toutes et de tous. En ce temps du carême, cette mesure d’annulation des célébrations et des activités publiques nous invitera à creuser autrement notre préparation à Pâques », mentionne l’évêque de Trois-Rivières, Mgr Luc Bouchard.

Le Sanctuaire Notre-Dame-du-Cap annule également toutes les messes et célébrations religieuses prévues en ses murs jusqu’à nouvel ordre.

Les portes de la basilique, du petit Sanctuaire et du centre de services demeurent cependant ouvertes pour les visiteurs libres, à condition qu’ils soient moins de 250 en même temps, dans chaque bâtiment.

Les services de restauration et d’hôtellerie demeurent ouverts, assujettis aux mêmes critères.

Le Sanctuaire compte sur la collaboration de sa clientèle afin qu’elle évite de se présenter sur les lieux si elle présente des symptômes pouvant s’apparenter au COVID-19

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires