Coupe Nissan Sentra : Jean-François Dumoulin participe au développement de la voiture

Photo de Marie-Eve B. Alarie
Par Marie-Eve B. Alarie
Coupe Nissan Sentra : Jean-François Dumoulin participe au développement de la voiture
Jean-François Dumoulin (Photo : archives - Marie-Eve Alarie)

Depuis plusieurs mois, Jean-François Dumoulin participe au développement de la voiture qui sera en piste dans le cadre de la nouvelle Coupe Nissan Sentra.

Tous les véhicules qui prendront part à la Coupe Nissan Sentra sont construits à partir du modèle de base de la Nissan Sentra «S» avec boîte manuelle à six vitesses.

«La Nissan Sentra a une bonne base et une bonne largeur. Elle est vraiment le fun à conduire, est précise, est nerveuse. Ça va faire de bonnes compétitions, c’est certain!», lance le pilote trifluvien Jean-François Dumoulin qui avait également collaboré au développement de la voiture de la Coupe Nissan Micra.

La voiture a été modifiée avec une suspension de course et des étriers haute performance à quatre pistons, notamment. Des freins supportant une plus haute température ont également été ajoutés à la voiture. Le moteur et la boîte de vitesses restent d’origine. Par ailleurs, la voiture disposera d’une caméra arrière et d’un dispositif de limitation de la vitesse pour respecter la limite permise dans les puits de ravitaillement.

(Photo Coupe Nissan Sentra)

«Comparativement à la Nissan Micra, la Sentra sera plus rapide dans les virages, plus puissante, plus tape-à-l’œil aussi. Les pilotes pourront la pousser plus fort. En situation de course, peut-être y verra-t-on plus de dépassements ou encore certaines erreurs en piste. Ça va donner un très bon show. On sent que l’engouement envers la série est là», soutient celui qui travaille avec l’équipe de Motorsports in Action de Saint-Eustache pour ce mandat.

Pour assurer une transition en douceur, les voitures de la Coupe Micra seront admises au sein de la Coupe Nissan Sentra, mais dans une catégorie distincte. Les véhicules de la Coupe Sentra et Micra partageront la grille, séparés en deux classes. Les Sentra se retrouveront à l’avant du peloton, tandis que les Micra seront derrière.

«En gardant les Micra dans les courses, ça permettra d’avoir un niveau d’entrée pour les pilotes qui pourront ensuite gravir les échelons», fait remarquer le Trifluvien.

Jean-François Dumoulin a déjà pu tester la voiture avant l’arrivée de l’hiver dans le but d’en optimiser la performance sur la piste. «On est presque prêt à retourner la tester, mais c’est plus difficile avec la pandémie. On est vraiment content du résultat jusqu’à présent et on continue de travailler sur d’autres développements.»

En plus de contribuer au développement de la voiture de course de la Coupe Nissan Sentra, Jean-François Dumoulin s’apprête à reprendre ses activités d’instructeur de pilotage en février. Il aimerait également revenir en NASCAR Pinty’s sur les circuits du Grand Prix de Trois-Rivières et d’ICAR. Rappelons que l’aîné des frères Dumoulin avait bien fait lors du dernier Grand Prix de Trois-Rivières, en 2019, en montant sur la troisième marche du podium en NASCAR Pinty’s.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires