Coup de pouce pour favoriser l’achat local

Photo de Marie-Eve B. Alarie
Par Marie-Eve B. Alarie
Coup de pouce pour favoriser l’achat local

Dans l’objectif de soutenir les entreprises de Trois-Rivières aux prises avec une situation précaire dans le contexte actuel, la Chambre de commerce et d’industries de Trois-Rivières (CCI3R) lance la campagne d’achat local «La force de l’ensemble».

«Cette campagne nous permettra de soutenir, à notre façon, l’économie d’ici. Nous encourageons la communauté d’affaires à investir dans nos entreprises, notamment celles qui font du commerce en ligne ou encore des livraisons. On sait que les impacts économiques de cette pandémie seront majeurs, mais je crois qu’il faut avoir confiance en nos entrepreneurs, qui sauront se relever, avec du temps. Je souhaite de tout cœur que cette campagne puisse contribuer à minimiser les conséquences des fermetures que l’on vit actuellement», indique Johanne Hinse, présidente de la CCI3R.

Les entreprises membres et non-membres de la Chambre sont invitées à transmettre les initiatives innovantes mises en place depuis quelques semaines en indiquant trois points de forme pour expliquer les initiatives et en joignant le logo de l’organisation à  gabriela.bedard@cci3r.com. Le contenu se retrouvera sur la page dédiée du site web de la CCI3R.

«La plateforme vivra aussi pendant les prochains mois et années, précise Andréanne Guilbert, directrice générale de la CCI3R. Elle se voudra évolutive. C’est facile d’encourager l’achat local et en plus, cela peut se faire de plus en plus en ligne. On voit de belles initiatives de livraison sans contact également. Il y a une belle solidarité économique en ce moment. On se rassemble et on est là pour les entreprises du territoire.»

Précisons que les directives gouvernementales doivent être respectées pour que les bons coups soient publiés.

Par ailleurs, la CCI3R appuie le programme de dynamisation de l’achat local le Panier bleu, annoncé dimanche par le gouvernement du Québec pour faire face à la crise et préparer la relance.

«Désormais, nous encourageons la communauté d’affaires à investir dans nos entreprises, notamment celles qui font du commerce en ligne ou encore des livraisons. On sait que les impacts économiques de cette pandémie seront majeurs, mais je crois qu’il faut avoir confiance en nos entrepreneurs, qui sauront se relever, avec du temps. Le Panier bleu permet aux entreprises locales de se faire connaître à l’extérieur de la région, ou de renforce leur présence dans la province», indique Mme Hinse.

«Comme notre site connait un excellent taux de visites pendant la pandémie et que ce dernier se verra ajouter d’autres fonctionnalités après la crise, nous avons décidé de maintenir la page. Nous invitons les entreprises inscrites sur notre page web à se diriger également vers le nouveau site lepanierbleu.ca, qui comprendra un répertoire où les commerçants pourront se faire connaître et mettre de l’avant leurs offres pendant et après la crise. Nous ajouterons un lien vers lepanierbleu.ca afin que les organisations trifluviennes s’y affichent aussi», ajoute Mme Guilbert.

IDÉ Trois-Rivières veut bonifier ses fonds

Depuis la mise en place des deux fonds totalisant 1,1 M$ pour soutenir les entrepreneurs affectés par les contrecoups de la crise de la COVID-19, Innovation et Développement économique (IDÉ) a reçu plus d’une centaine de demandes pour des prêts ou des subventions.

«Compte tenu de l’importance de la crise, on voit que la somme de 1,1 M$ est dérisoire. On travaille à réaffecter plus d’argent dans ces fonds, surtout que beaucoup de prospections internationales ne seront pas réalisées dans les prochains mois.. On travaille également en collaboration avec le Ministère de l’Économie et de l’Innovation du Québec pour bonifier les fonds. On espère disposer d’une enveloppe de 4 M$ sous peu. Ça nous donnera une bonne marge de manœuvre», explique Mario de Tilly, directeur général d’IDÉ Trois-Rivières.

M. de Tilly confirme également que les cinq employés de l’organisation qui ont été contaminés par la COVID-19 sont aujourd’hui tous considérés comme guéris.

Depuis maintenant une semaine, IDÉ facilite également le jumelage entre les chercheurs d’emplois et les entreprises qui ont un besoin criant de main-d’œuvre en publiant les offres d’emploi sur son site Internet.

Les PME se mobilisent

Face à la situation économique, les PME de la région se mobilisent pour se soutenir mutuellement. À l’initiative de GROUPÉ Mauricie + Rive-Sud, une plateforme d’information est maintenant disponible en ligne au www.groupe-covid19.org.

Cela se veut un espace d’information et de partage pour faciliter l’entraide entre entreprises, les moyens des uns pouvant venir en renfort aux problématiques des autres. On y trouve aussi des renseignements utiles pour les PME pour les aider à confronter la crise.

Malgré l’annulation d’une dizaine d’activités de GROUPÉ, l’organisation a mobilisé toute son équipe pour offrir un soutien et des services aux PME en réponse à la crise. Différentes initiatives en ligne seront organisées dans les prochaines semaines : webinaires, diffusion d’information et de conseils, etc.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Notifier de