Coup de foudre toponymique de l’année : la rue Awacak parmi les finalistes

Photo de Marie-Eve B. Alarie
Par Marie-Eve B. Alarie
Coup de foudre toponymique de l’année : la rue Awacak parmi les finalistes
(Photo : Marie-Eve Alarie)

La Commission de toponymie invite les Québécoises et les Québécois à voter,  avant le 9 février, pour leur coup de foudre toponymique de l’année. La rue Awacak, à Trois-Rivières, fait partie des 12 finalistes cette année.

On se souviendra que la rue Awacak a pris la place du toponyme Roger-Garceau en décembre 2019. Roger Garceau était enseignant dans la communauté de Manawan de 1976 à 1978. Il aurait commis des agressions sexuelles à l’endroit de plusieurs enfants de la communauté. Le Comité de toponymie de la Ville de Trois-Rivières a décidé de procéder au changement du nom de la rue.

En collaboration avec la communauté de Manawan, le Comité a choisi le toponyme Awacak (prononcer Awashak) qui signifie «petit être de lumière» en langue atikamekw.

«C’est extrêmement important parce que c’est un symbole puissant. Cela se veut aussi un premier geste de réconciliation de la part de Trois-Rivières, expliquait alors Mariannick Mercure, conseillère municipal du district des Forges et membre du Comité de toponymie de Trois-Rivières. Petit être de lumière, c’est la façon dont ils désignent les enfants, poursuit-elle. Une des victimes, qui a participé au choix du nouveau nom de la rue, nous disait que quand il était enfant, sa petite lumière s’est éteinte suite aux abus et qu’elle ne s’était toujours pas rallumée.»

Le choix du Toponyme coup de foudre du public se fait à partir d’une liste de douze noms de lieux établie par la Commission en fonction notamment de l’originalité des toponymes, de leur capacité à inspirer des images fortes et de leur contribution en matière de promotion du patrimoine culturel.

Le Toponyme coup de foudre du public, tout comme celui de la Commission, sera dévoilé le 11 février prochain. Pour voter: http://www.toponymie.gouv.qc.ca/ct/vote-toponyme/

Toponymes finalistes

    • Allée du Chafaud, Côte-Nord-du-Golfe-du-Saint-Laurent (Côte-Nord);
    • Chemin des Saumoniers, Saint-Elzéar (Gaspésie–Îles-de-la-Madeleine);
    • Chute des Pitounes Volantes, Lac-Jacques-Cartier (Capitale-Nationale);
    • Édifice des Chemins-d’Été, Vaudreuil-Dorion (Montérégie);
    • Gueule de la Damnée, Saint-Damase-de-L’Islet (Chaudière-Appalaches);
    • Lac Petapan, Lac-au-Brochet (Côte-Nord);
    • Montagne des Pas de Géants, Saint-Siméon (Capitale-Nationale);
    • Parc des Trois-Bérets, Saint-Jean-Port-Joli (Chaudière-Appalaches);
    • Parc du Ruisseau-du-Pont-à-l’Avoine, Montréal;
    • Place des Rochelais, Matane (Bas-Saint-Laurent);
    • Rue Awacak, Trois-Rivières (Mauricie);
    • Rue des Paillettes-d’Or, Sherbrooke (Estrie).

 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires