Des copeaux de bois pour déglacer la chaussée

Des copeaux de bois pour déglacer la chaussée

Jérémy Larose a présenté son projet au grand public le 8 février.

Crédit photo : Audrey Leblanc

SCIENCES. Un étudiant de deuxième secondaire au Séminaire Saint-Joseph a récemment testé deux abrasifs peu connus pour faire fondre la glace sur les routes en hiver. Il s’agit du jus de betteraves et des copeaux de bois biologiques.

Jérémy Larose voulait trouver un moyen à la fois efficace et écologique pour déglacer la chaussée. Dans le cadre d’Expo-sciences, il a comparé entre eux les trois abrasifs suivants : le chlorure de calcium (sel de calcium), le jus de betteraves et les copeaux de bois biologiques fabriqués par l’entreprise EMC3 Technologie de Joliette.

Chacun des abrasifs a fait l’objet d’une expérience de 90 minutes. «Le chlorure de calcium a été le plus efficace, mais le moins écologique parce qu’il est mauvais pour les plantes et il fait baisser le pH de l’eau, explique Jérémy. Il cause aussi de la rouille sur les voitures et irrite les pattes des animaux comme les chiens et les chats.»

«La glace avait fondu d’environ deux centimètres, mais le chlorure de calcium peut aussi attirer les orignaux et les animaux sauvages près des autoroutes parce qu’ils ont besoin de beaucoup de sel dans leur alimentation. Ils en recherchent donc beaucoup», ajoute Jérémy. Les tests avaient également démontré que le sel de calcium est efficace jusqu’à -12 degrés Celcius.

Quant au jus de betteraves, les résultats ne se sont pas avérés concluants. «Le jus de betteraves ne reste pas sur la glace sauf si celle-ci est lisse, précise le jeune scientifique. Dès que la surface n’est pas égale, le jus glisse et la glace ne fond pas à l’endroit désiré. Par contre, le jus est efficace jusqu’à -28 degrés Celcius. C’est une composition de 60 % de betteraves, 30 % d’eau et 10 % de chlorure de calcium.»

Le bois, le grand gagnant

Finalement, ce sont les copeaux de bois qui ont démontré le meilleur rapport efficacité/écologique. «Les copeaux de bois sont imprégnés de saumure de magnésium, indique Jérémy Larose. C’est une technique utilisée en Suisse et c’est efficace jusqu’à -37 degrés Celcius. Ça fait fondre la glace et ça crée aussi un effet antidérapant parce que les copeaux s’incrustent dans la neige et la glace.»

Ce dernier mentionne qu’il faut en répandre seulement une fois aux cinq jours, environ. Quand il a testé cette méthode, il a constaté que la glace avait fondu d’un centimètre en 90 minutes. À ce niveau, c’est la substance qui a démontré la moins grande efficacité parmi les trois qu’il a testées.

Prix Coup de coeur

Avec son projet, Jérémy Larose s’est mérité le prix Coup de cœur de l’Expo-sciences des élèves du Séminaire Saint-Joseph.

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

avatar