Conseils pour un jardin réussi

Photo de Jonathan Cossette
Par Jonathan Cossette
Conseils pour un jardin réussi
Durant le confinement, de nombreuses personnes se sont lancées dans le jardinage. (Photo : Jonathan Cossette)

Depuis l’arrivée du printemps, l’engouement pour le jardinage a doublé d’intérêt auprès de la population, effet positif relié au confinement. Pour certains, il s’agit d’une première expérience de jardinage. Le défi sera de conserver un beau jardin jusqu’à la fin de l’été. Voici quelques conseils.

Il faut d’abord se munir de terreaux de qualité pour partir du bon pied. N’hésitez pas d’y ajouter du compost tel que le compost maison ou encore du fumier de crevettes, de poule ou de mouton, entre autres. Utilisez aussi de l’engrais naturel pour fournir les nutriments au cours de l’été.

Il est aussi conseillé d’utiliser des semences québécoises qui, dans un premier temps, sont adaptées à notre climat pour maintenir de belles récoltes et qui nous permettent de soutenir nos entreprises d’ici.

Il est aussi recommandé d’utiliser du paillis pour réduire l’évaporation de l’eau, le stress des plants et les maladies fongiques.

N’oubliez pas de fournir des tuteurs appropriés aux plants de tomates, concombres, courges, et pois, entre autres, au début de l’été, puisque vous pourriez briser les branches en les mettant trop tard. Découper de vieux vêtements en bande pour attacher les plants est également très efficace.

Pour jeter un œil au guide de La Brouette ou pour avoir d’autres idées: https://www.labrouette.ca/ressources/demarrer-un-potager/.

Pour ce qui est de l’arrosage, il est préférable d’y aller en profondeur aux quelques jours plutôt qu’un arrosage en surface tous les jours. Pourquoi? Parce que les racines poussent en profondeur et résistent mieux à la sécheresse.

À l’automne, compostez sur place en coupant les plants en petits morceaux pour redonner à la terre ce qu’elle a produit et lui donner des forces pour l’année suivante.

Le saviez-vous?

Tout comme l’an dernier, La Brouette, située à Trois-Rivières, cultivera diverses plantes comestibles dans les bacs du Carré de la Fosse, espace public situé au centre-ville. Elle entend remettre les récoltes à l’organisme Point de Rue, qui distribue notamment des repas chaque semaine à leurs usagers. Le choix des plants a été ajusté afin de répondre à un besoin alimentaire.

«C’est la première fois que nous travaillons à cultiver des légumes dans un but de production. En temps normal, notre mission est basée sur la sensibilisation et la découverte. Nous sommes fiers de procurer aux gens de notre région des aliments sains et frais», explique François Bernier, cofondateur de l’organisme. Même chose du côté des plantations au parc Roger-Guilbault où la nourriture produite sera remise à deux autres organismes de distribution alimentaire, soit Ebyôn et Le Bon citoyen.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Notifier de