Une résidence «verte» au Collège Laflèche

Par Martin Sylvestre

Devant la diminution du nombre de logements disponibles sur le territoire trifluvien et en raison d’une population étudiante hors Mauricie en augmentation constante, le Collège Laflèche n’avait pas d’autres choix que de prendre le taureau par les cornes. Les dirigeants de l’institution ont donc décidé d’aller de l’avant avec la construction d’une toute nouvelle résidence. Le coût du projet est évalué à 2,2 millions de dollars.

En construction depuis la fin novembre, l’immeuble est qualifié de projet «vert», car les composantes utilisées dans sa confection tendent vers les normes LEED (Leadership in Energy and Environnemental Design. La plus grande particularité de cette résidence nouveau genre sera sans aucun doute son toit «vert» fait de trèfles. «Le toit végétal agira comme un filtre en retenant la poussière urbaine. De plus, nous espérons économiser au niveau de la facture de l’électricité puisque le toit sert d’isolant naturel pendant l’hiver et permettra de réduire de 40% la chaleur à l’intérieur de l’immeuble durant la saison estivale. Aussi, les étudiants auront accès au toit pour étudier », informe Renée Bilodeau, directrice des Services administratifs du Collège Laflèche.

Au total, 45 étudiants pourront habiter la résidence pour la session d’automne 2009 puisque les travaux seront complétés pour le mois de juin. La bâtisse comportera huit appartements de cinq pièces et demi, deux appartements de trois pièces et demi, deux appartements de huit chambres, un loft, deux salles de travail, une buanderie et des espaces de rangement. C’est l’entrepreneur P.A. Bisson qui est responsable du projet. «Ce projet est réalisable grâce à Fondation du Collège Laflèche et à sa campagne majeure de financement», raconte Marcel Côté, directeur général du Collège Laflèche.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires