Prépayer ou payer à la pompe en tout temps

Par Emilie Tremblay
Prépayer ou payer à la pompe en tout temps
On voit ici Jeannot Lemieux

Même si le prix de l’essence à la pompe a diminué dans les dernières semaines, il donne encore bien des maux de tête aux détaillants. Bien qu’ils aient baissé, de nombreux vols de carburant sont encore commis. Les commerçants doivent ainsi mettre en application une multitude de techniques pour arrêter les voleurs qui ont beaucoup d’imagination.

La station d’essence Ultramar du dépanneur Couche-Tard de la rue Barkoff a récemment adopté le prépaiement et le paiement à la pompe en tout temps. Cette technique sera en place pour une durée indéterminée. Selon ce qu’a appris l’Hebdo Journal, des clients allaient même jusqu’à déposer leurs clés de voiture à l’intérieur du dépanneur dans le but de revenir payer à la caisse après avoir fait leur plein d’essence. Cette dernière information n’a toutefois pas été confirmée par Couche-Tard. «Depuis le 27 octobre, nous devons procéder ainsi suite à une augmentation du nombre de vols à ce poste d’essence, fait savoir la relationniste chez Couche-Tard, Denise Deveau. Bien sûr, nous avons un système de surveillance. Le problème est que les voleurs ont recours à des méthodes de plus en plus poussées, ce qui fait en sorte que les caméras ne sont plus suffisantes.»

C’est la seule station d’essence de la compagnie où l’on agit ainsi à Trois-Rivières. Mme Deveau fait savoir que ce n’est pas une technique inhabituelle; plusieurs stations demandent un prépaiement ou un paiement à la pompe, mais entre certaines heures précises. «C’est un choix assez radical, mais j’ai aucun doute que la formule doit être efficace», fait observer le porte-parole de la Sécurité publique de la Trois-Rivières, Michel Letarte.

Système de sécurité qui varie

Le système de sécurité utilisé change tout dépendant du détaillant. Certains décident de prendre des photos des voleurs et de les afficher, alors que d’autres misent sur des caméras de surveillance. «Nous en avons ajouté neuf tout récemment, ce qui porte le total à 25, souligne le propriétaire du Marché du boisée, Jeannot Lemieux. Elles sont très précises et on peut aller chercher très clairement les numéros de plaque. Grâce à cela, on retrace la majorité des voleurs.»

Il mentionne aussi que la plupart des malfaiteurs prétendent oublier de payer. Ils entrent dans le dépanneur, prennent quelques items et au moment de passer à la caisse, ils ne mentionnent pas avoir fait le plein d’essence. Ils partent par la suite. «De plus en plus de détaillants portent plainte suite à un vol d’essence, soutient l’agent Letarte. Ce qui est encourageant. Il faut dire que chaque vol d’essence peut atteindre de 60 à 80 dollars.» Plusieurs marchands se disent prêts à faire le saut et à installer éventuellement un système de prépaiement ou de paiement à la pompe. Ils pensent que c’est un excellent moyen pour contrer les vols. Le problème c’est qu’ils doivent revoir leurs installations, ce qui les amènerait à débourser des sommes importantes.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
2 Commentaires
plus ancien
plus récent plus voté
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
jacques chicoine
jacques chicoine
3 années

Par trois fois MA carte rabais à été cancellé par rapport que la pompe à arrêter à moitié de ma transaction ainsi le commerçant MA dit qu’ il ne pouvait rien faire alors je perdais ma réduction as toute les fois
Ultramar à charlemagne.

djinnz
djinnz
24 jours

À l’épicerie y a des vols… ils demandent pas de prépaiement. Le prépaiement est un manque de confiance envers le client… ils nous prennent TOUS pour des voleurs. Pis les moutons prépaye. Lorsque le prépaiement est exigé ; je change de station service. Au prochaine changement de véhicule… ce sera un électrique… parce que JE ne vous fait pas confiance…. qui rira; rira le dernier!