Objectif: amasser 60 000$ pour les enfants vulnérables de Trois-Rivières

Hebdo Journal | Rédaction

Objectif: amasser 60 000$ pour les enfants vulnérables de Trois-Rivières
La Guignolée du Centre de pédiatrie sociale de Trois-Rivières se déroule du 14 novembre au 10 décembre en formule hybride. (Photo : (Photo fournie par le CPSTR))

Jusqu’au 10 décembre, le Centre de pédiatrie sociale de Trois-Rivières (CPSTR) tient la 13e édition de sa Guignolée. L’organisme espère amasser au moins 60 000$ pour soutenir les familles et les enfants en situation de vulnérabilité qui utilisent les services du CPSTR.

Pour sa Guignolée, le CPSTR revient avec une formule hybride, une formule qui avait permis à l’organisme de récolter une somme record en 2021. Il est donc possible de faire des dons en ligne au www.cpstr.org, en personne (158, rue Saint-François-Xavier) et par la poste.

Par ailleurs, une collecte se fera en personne dans des commerces participants les 9 et 10 décembre, ainsi qu’à certaines intersections des quatre coins de la ville le 10 décembre. plus de 150 bénévoles prendront part à la Guignolée.

Les fonds amassés serviront à soutenir les enfants et les familles et leur offrir un cadre dans lequel ils peuvent évoluer en confiance en rencontrant divers intervenants, comme des pédiatres et des travailleuses sociales. Les dons permettront aussi de développer plusieurs projets qui ont un impact positif sur le développement de l’enfant et le déploiement de son plein potentiel.

« Les dernières années ont été remplies de défis et l’équipe du CPSTR à redoubler effort et fait preuve de créativité afin de répondre aux besoins grandissants de la population. Le soutien de la communauté nous permet de continuer de travailler ensemble pour faire une différence dans la vie des enfants en situation de vulnérabilité. Notre plus grand souhait est que la population réponde généreusement comme elle le fait chaque année », mentionne Alain Lemieux, président du conseil d’administration du Centre de pédiatrie sociale de Trois-Rivières.

Au cours de la dernière année, l’organisme a assuré le suivi de 326 dossiers en clinique, a accompagné 172 familles, a effectué 5223 interventions sociales et met en place plusieurs projets et services tels que l’art thérapie, programme sur l’attachement, la zoothérapie, qui ont un impact direct sur les enfants en situation de vulnérabilité des communautés qu’il dessert. (M.E.B.A.)

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires